Beau livre : Peau de mille Bêtes de Stéphane Fert


Aujourd’hui je vous présente une BD, pour changer un peu 🙂
Ce n’est pas mon genre de prédilection mais j’aime bien en lire une de temps en temps, quand j’ai un coup de cœur pour son univers visuel.

Ça a donc été le cas avec Peau de Mille Bêtes de Stéphane Fert, dont le style à la fois sombre, enchanteur et délicat m’a tout de suite tapé dans l’œil.

Il s’agit d’une adaptation libre du conte Peau de Mille Bêtes des frères Grimm, dont la trame est très proche de Peau d’Âne. Le ton est d’ailleurs donné dès la (superbe) couverture de la BD, qui reprend les grandes lignes de l’affiche du film Peau d’Âne de Jacques Demy.

On suit les aventures de Ronces, une princesse frappée de malédiction. Entre vie sauvage dans les bois, sentiments naissants et recherche de son identité féminine, Ronces se cherche et se bat pour sa liberté. J’ai apprécié la petite touche d’humour décalé qui accompagne ses péripéties.

L’univers visuel de cet album/BD ressemble à une balade dans une forêt enchantée. Tantôt couleur de mûre, bleu nuit ou vert sous-bois, les teintes sont sombres et chatoyantes à la fois. Les formes, quant à elles, sont vaporeuses et oniriques à la manière de la fumée émanant d’un chaudron de sorcière …

C’est beau et envoûtant.

Bref, une jolie découverte. Mélangez un soupçon de cruauté, une louche de fantasmagorie, quelques cuillerées de poésie et une pincée de féminisme … et enfournez le tout dans un habillage somptueux.

Je garderai un œil attentif sur les futures parutions de Stéphane Fert !

4 commentaires

  1. Ioulia le

    Ça a l’air d’être une belle BD. J’aime les dessins de ce style car ils laissent place à l’imagination.

    Répondre
    • Charlotte le

      Oui c’est tout à fait ça 🙂

      Répondre
  2. Ortisse le

    Je te l’ai dit sur IG, j’ai lu Morganne de lui et tu me donnes envie de craquer pour celui-ci !

    Répondre
    • Charlotte le

      Il parait que Morgane est super aussi !

      Répondre

Laisser un commentaire

  • (will not be published)