Écriture

Comment créer son compte Instagram d’écrivain ?

13/01/2020

Avec son milliard d’utilisateurs, Instagram a le vent en poupe ! Ce réseau a beau être basé sur le partage de photos, il a aussi du potentiel pour promouvoir votre activité d’auteur. Car, si être écrivain passe avant tout par les mots, mettre en scène ses livres ou son processus créatif avec des images peut se révéler passionnant.

Aujourd’hui, le web offre de formidables opportunités pour un auteur : se construire une audience en partant de zéro, faire connaître ses écrits, fédérer une communauté autour de son univers et de ses livres. Les possibilités sont là mais le sujet n’en reste pas moins vaste et complexe ! Comme c’est une thématique qui me passionne, j’ai décidé de l’aborder de temps en temps sur le blog.

Nous allons commencer avec Instagram : le réseau social de l’image et du partage. Si son public est majoritairement jeune (71 % des utilisateurs ont moins de 35 ans), l’application est aujourd’hui utilisée par à peu près tout le monde. Il n’y a qu’à observer les gens, dans les cafés ou les transports en commun, pour s’en rendre compte.

À titre personnel, j’adore Insta. Je trouve ce réseau plus ciblé, créatif et bienveillant que Facebook ou Twitter. Vous pouvez d’ailleurs me retrouver sur mon compte La parenthèse imaginaire, où je parle de livres et d’écriture 🙂


Si vous voulez utiliser les réseaux sociaux comme levier pour offrir de la visibilité à vos romans, Instagram est sans aucun doute la carte à jouer.

Dans cet article, je vous explique comment développer votre univers sur Instagram, et utiliser les images pour valoriser vos romans et votre activité d’écrivain. Le tout avec des idées et des exemples concrets. Cela vous demandera du temps et de la persévérance (on ne crée pas sa communauté en un jour), mais exprimer votre créativité en images pourrait bien devenir votre deuxième passion !


Créez votre propre univers

L’importance du positionnement

La première chose à faire, pour donner une âme à votre compte, c’est d’y créer votre propre univers. Définissez en amont votre ligne éditoriale. Quels lecteurs ciblez-vous ? Comment les toucher ? Quel type de contenus, liés à l’écriture de vos romans, allez-vous présenter sur votre compte ? Pas de panique si vous n’avez pas d’inspiration, je vous donne 10 idées concrètes, adaptées aux écrivains, à la fin de cet article !

Savoir à qui vous parlez, et surtout de quoi, vous évitera de vous éparpiller et de présenter un contenu trop fade qui n’accrochera l’attention de personne. Au contraire, suivre une ligne directrice attirera à vous une audience fidèle. Bien sûr, rien n’est gravé dans le marbre, et votre stratégie pourra être ajustée avec le temps, en fonction de votre expérience. Testez, amusez-vous et gardez ce qui fonctionne !

Une fois que vous avez réfléchi à ce que vous allez faire sur le réseau social, présentez-vous à vos futurs lecteurs. Instagram vous propose trois possibilités pour ça :

Une photo de profil

C’est toujours plus sympa d’humaniser son compte en montrant son visage sur sa photo de profil. Les gens aiment bien « sentir l’être humain » qui se cache derrière le compte qu’ils suivent. D’autant plus si vous voulez promouvoir votre activité d’écrivain, ce qui nécessite de vous mettre un minimum en avant en tant que personne.

Ce n’est pas facile pour autant. Étant pudique, j’ai eu du mal à mettre ma photo en profil sur Insta. Mais au final je ne regrette pas d’avoir sauté le pas, car je trouve mon compte plus personnel et authentique comme ça. En ce qui me concerne ça s’arrête à la photo de profil, je laisse les selfies aux autres 😉

Une bio accrocheuse

La bio Insta permet de vous présenter en 150 caractères. Utilisez la pour dire qui vous êtes et ce que vous faites. Si vous le sentez, n’hésitez pas à être drôle, créatif, original ! Bref, à exploiter ce format court pour montrer votre jolie plume et donner un avant-goût de votre univers romanesque.

Un seul et unique lien

Insta valorise le contenu que vous publiez sur SA plateforme. Il ne vous permet pas d’insérer des liens à foison. Vous ne pourrez donc pas en mettre sur vos photos ou dans le texte les accompagnant. En fait, le seul endroit où vous pourrez mettre un lien redirigeant vers un autre site, c’est dans l’espace prévu à cet effet, sous votre bio.

Utilisez cette possibilité de manière stratégique, selon l’endroit où il serait avantageux pour vous de rediriger votre audience : sur votre site, votre blog, la page de votre livre … Et changez ce lien aussi souvent que nécessaire.


Café, lunettes et piles de livres : l’ambiance est studieuse sur le compte de l’auteure allemande Anja Wagner Upkai


Faites parler les images

Vous avez peut-être remarqué que, dans le monde de l’édition, la qualité des couvertures des livres ne cesse de s’améliorer. Et pour cause : dans notre société de l’image, l’aspect visuel compte de plus en plus. Le succès grandissant d’Instagram en est la preuve !

Tournez cette tendance à votre avantage. Avec une bonne dose de travail et d’imagination (deux notions qui vous sont familières si vous écrivez des romans), Insta est l’endroit idéal pour mettre en scène votre univers créatif et trouver vos lecteurs. Mais pour cela, il va falloir jouer le jeu des belles images.

Ce qui, à mon sens, passe par :

Des photos personnelles

Certains utilisateurs d’Insta publient des photos libres de droit, trouvées sur des sites comme Unsplah. Cela peut fonctionner, mais je reste persuadée que l’idéal est de prendre ses propres photos. Créer vous-mêmes vos visuels reste la meilleure manière de percer sur Instagram, et surtout de développer votre propre univers, celui qui sera votre marque de fabrique et provoquera l’attachement de vos lecteurs.

La qualité minimum

De nos jours, grâce aux performances techniques de nos smartphones, nous sommes tous capables de prendre des photos de qualité correcte.

Choisissez le bon moment, aux conditions météo favorables, pour que vos photos soient nettes et lumineuses. Soignez vos prises de vue afin de bien les cadrer, tout en faisant attention à ce qui apparaît en arrière plan. Et gardez en tête que, sur Instagram, les photos sont au format carré : prenez-le en compte dès le départ.

Une touche de créativité

Si la qualité est importante, la créativité l’est tout autant. Étant auteur, il y a fort à parier que vous avez une fibre artistique : utilisez-la pour prendre des photos imaginatives. Creusez-vous la tête pour trouver l’idée qui fera une bonne photo adaptée au thème de l’écriture. Et amusez-vous !

Cette machine à écrire vintage pourrait-elle illustrer une anecdote sur votre roman en cours d’écriture ? Le paysage enchanteur dans lequel vous passez vos vacances pourrait-il servir de cadre à la couverture de votre livre ? Ce café cosy, dans lequel vous allez écrire tous les mercredis, pourrait-il intéresser vos lecteurs, si vous leur racontez à quel point son ambiance vous inspire ?

Les occasions de faire de chouettes photos sont partout, et les dénicher peut devenir un loisir amusant, une sorte d’exercice créatif que je trouve très stimulant.


Le superbe compte à l’ambiance magique de l’auteure française Elliriny.books

L’harmonie du feed

Le feed est la vision d’ensemble de votre galerie, de vos photos Insta lorsqu’on les voit au format vignette. Avoir un feed harmonieux n’est pas obligatoire, mais cet avantage esthétique vous permettra de séduire davantage de lecteurs. C’est une autre manière d’instaurer un univers plaisant et personnel qui fera votre patte.

Pour avoir un feed cohérent, l’idéal est d’utiliser la même tonalité de couleurs sur toutes vos photos (certains préféreront le pastel, d’autres les couleurs vives ou sombres). Bien sûr, le style du feed peut changer selon les envies ou les saisons !

Exemple de feed rouge et vert sur mon compte La parenthèse imaginaire

Vous pouvez aussi choisir de faire vos prises de vue dans le même type de cadre (intérieur ou extérieur), et d’insérer des détails récurrents sur vos visuels. Pourquoi pas un accessoire évoquant votre activité d’écrivain ? Par exemple une jolie plume, un vieux livre, un encrier, un carnet, des boulettes de papier, un café fumant sur une table de travail …

Mes photos ayant pour thème l’écriture présentent souvent ma machine à écrire Olivetti ou des mots formés en lettres de Scrabble.

Appliquer un filtre Instagram sur chacun de vos visuels est aussi un moyen facile de travailler l’harmonie de votre feed. Le filtre va donner une tonalité particulière à vos photos, et renforcer ainsi la cohérence de votre galerie (je vous le dis à titre indicatif car je n’en utilise pas, je m’en lasse trop vite).


Ne négligez pas le texte

Je sens votre âme d’auteur frétiller à la lecture de ce titre 😉

Et vous avez raison de vous réjouir : si, sur Instagram, c’est l’image qui prime, le texte a aussi son importance. Mais quel texte, comment et pourquoi ?

La légende de l’image

Insta vous donne la possibilité d’écrire une légende pour accompagner chaque photo. Elle sert à situer l’image dans un contexte et à accrocher l’intérêt de votre lecteur. Rien de plus impersonnel qu’une photo balancée, sans autre forme de procès, dans le flux de vos abonnés ! Au contraire, travailler vos légendes servira à montrer votre personnalité et tissera une relation entre vos lecteurs et vous. Je suppose que je ne vous apprends rien en disant que l’écrit reste indétrônable pour créer du lien 🙂

La légende est en outre un outil précieux pour les écrivains, qui peuvent s’en servir pour exprimer leur plume ! Profitez-en pour déployer votre style, que vous choisissiez de faire court (avec un trait d’esprit humoristique par exemple) ou bien long (avec un texte plus approfondi, tout en restant dans la limite des 2 200 caractères autorisés).

Les légendes courtes et décalées du compte Insta de l’auteure française Monica Sabolo

Des hashtags bien choisis

Les hashtags sont des mots ou expressions précédés du signe # , qui servent à référencer vos photos sur Instagram. C’est l’un des moyens traditionnels pour faire connaître votre compte à de nouveaux utilisateurs. Ajoutez par exemple le hashtag #livrestagram à la fin d’un post lecture, ou #ecrireunlivre après avoir parlé de votre processus d’écriture.

L’idéal est d’utiliser des hashtags populaires, pour offrir une visibilité à votre photo … mais pas trop non plus, pour qu’elle ne soit pas noyée dans la masse. Repérez les bons hashtags sur des comptes traitant d’écriture, choisissez-les bien ciblés autour de votre thème précis, et fuyez ceux qui n’ont aucun rapport avec votre sujet.

On dit qu’on peut ajouter jusqu’à 30 hashtags sous chaque photo, mais je vous conseille plutôt d’en mettre 10 ou 15 au maximum, pour ne pas faire crouler votre légende sous une avalanche de hashtags, ou pire : être pénalisé par Instagram pour excès de zèle.


Proposez du contenu régulier

Si vous avez déjà écrit un roman, je parie que le travail quotidien et la constance des efforts vous sont familiers. Sur Insta, même topo : le succès de votre compte dépendra de votre capacité à être régulier et persévérant.

Le rythme de publication

Rien ne sert de poster 3 fois par jour pendant deux semaines, puis 1 fois par mois ensuite. Fixez-vous des dates de publication, et respectez-les. Cela permettra à vos abonnés de s’habituer à ces petits rendez-vous, mais aussi à l’algorithme du réseau social de comprendre que vous êtes un membre sérieux (et donc de l’encourager à mettre en avant vos posts).

Il paraît qu’Insta conseille à ses utilisateurs de publier 1 fois par jour. Pourquoi pas, si vous en êtes capable ! C’est un rythme qui convient sans doute à certains types de comptes … Mais, de mon côté, je n’envisage pas de tenir une telle cadence. Je travaille beaucoup sur la composition de chacune de mes photos, sans parler des légendes, et je n’ai pas 1h par jour à consacrer à mon compte Instagram. D’autant plus qu’il faut que les idées suivent, pour ne pas publier des posts vides d’intérêt.

J’essaie donc de me fixer un objectif de 3 photos par semaine (parfois plus et parfois moins). Mieux vaut privilégier la qualité à la quantité. Essayez toutefois de publier au moins 1 fois par semaine, sinon vous aurez du mal à faire décoller votre compte.

Un stock de photos d’avance

J’adore planifier 🙂 . Dès que je peux, je prends des photos en avance (lors d’un après-midi très lumineux, par exemple, ou quand je suis inspirée pour les prises de vue). Je me constitue ainsi un petit stock de photos pour Insta, ce qui me permet d’en avoir sous le coude les jours de flemme ou de temps gris.

Avoir une réserve de photos en avance vous permettra d’équilibrer vos publications, de diversifier vos contenus. Ainsi, vous ne posterez pas le même type de photos deux fois d’affilée, puisque vous aurez le choix. Vous pourrez même établir un planning éditorial (le lundi « anecdote d’écriture », le mercredi « chronique lecture », le vendredi « citation d’auteur », etc).

Citations motivantes, conseils d’écriture et bonne humeur sur le compte de l’auteure française Christelle Lebailly

Communiquez avec vos lecteurs

Poster de belles photos accompagnées de textes, et le faire régulièrement, est essentiel pour percer sur Instagram. Il ne manque plus qu’une composante essentielle : ne restez pas dans votre bulle et échangez !

Outre la visibilité qu’Insta peut apporter à votre travail d’écrivain, ce réseau social permet de tisser des liens et de partager votre passion pour l’écriture avec des personnes que vous n’auriez jamais rencontrées autrement.

J’aime beaucoup l’ambiance chaleureuse qui y règne. Il est bien plus facile d’y fédérer une communauté et d’y générer de l’enthousiasme que sur Facebook ou Twitter. On dit d’ailleurs que le plus important n’est pas le nombre d’abonnés, mais l’engagement de son audience. Alors, comment entretenir et animer votre compte ?

Dans réseau social, il y a « social »

– Répondez à tous les commentaires postés sous vos photos, ainsi qu’aux messages privés.

– Abonnez-vous aux comptes d’écrivains ou de lecteurs (on appelle ces derniers les bookstagramers) qui vous plaisent. Leurs contenus nourriront votre inspiration, et certains d’entre eux s’abonneront peut-être à vous en retour.

– Likez les photos que vous aimez, et n’hésitez pas à commenter les posts des autres quand vous avez quelque chose d’intéressant à dire.

– Citez d’autres comptes dans vos légendes si l’occasion s’y prête (en précédant leur nom d’un @).


Le compte joliment poétique de la bookstagrameuse américaine Lucystolethesky

La popularité des stories

Une bonne manière de communiquer sur Instagram est de faire des stories (dixit celle qui n’en a jamais publié une seule par manque de temps 😉 ). Ces contenus au format photo ou vidéo ont la particularité d’être éphémères (ils disparaissent au bout de 24h). Moins travaillées que les posts, les stories sont utilisées pour partager des instants de vie ou des réflexions anecdotiques. Elles sont populaires pour leur spontanéité, et rencontrent un fort succès car elles montrent l’utilisateur sous une facette humaine et accessible.

Oubliez les pratiques douteuses

Pitié, ne vous laissez pas tenter par les « méthodes miracle » pour faire grossir votre nombre d’abonnés rapidement ! On va englober là-dedans l’achat de followers (qui ne sont rien d’autre que des comptes fantômes), de bots qui vont liker/s’abonner à d’autres comptes pour vous, ou encore la méthode du follow/unfollow en masse.

En plus de risquer de vous faire bannir d’Instagram, ces hacks instaurent une mauvaise ambiance, et ne vous permettront jamais de bâtir une communauté engagée, c’est à dire curieuse de découvrir vos posts et prête à lire vos romans. N’entachez pas votre image d’auteur sérieux en courant après les abonnés : mieux vaut faire grossir votre compte lentement que n’importe comment.


10 idées de sujets pour votre Instagram d’écrivain ✍️

Et voici la liste d’inspirations promise en début d’article 🙂

Déjà, gardez une chose en tête : ne parlez pas que de votre livre ! Je vois passer des comptes d’auteurs qui tournent en vase clos autour de leur dernier roman, en le photographiant sous tous les angles. Résultat : ils n’intéressent pas grand monde. Personne n’a envie de s’abonner au compte d’un écrivain qui fait son autopromo en boucle.

Sur Internet, il faut donner avant d’espérer recevoir. C’est à dire publier des choses qui intéressent les gens pour les faire entrer doucement dans votre univers, avant de leur parler de vos romans (avec modération). Cela ne veut pas dire qu’il faut que vous vous mettiez à publier des photos de votre dernier maquillage ou de votre footing en bord de mer. Essayez plutôt de construire une communauté autour de votre univers romanesque au sens large.


Univers gothique, dates de dédicaces et dessins réalisés par des fans sur le compte de l’auteure américaine Leigh Bardugo

1. Exploitez la thématique de votre livre

Vous vous apprêtez à publier un livre de recettes de pâtisserie ? Photographiez vos plus beaux gâteaux, accompagnés d’astuces pour réussir ses desserts. Vous faites la promotion de votre carnet de voyage ? Alors postez des photos de paysages. Un roman fantasy ? Montrez l’œuf de dragon que vous avez créé en résine, votre figurine Gandalf mise en scène ou vos dessins inspirés du Trône de fer …

Développer un compte autour de l’univers de votre livre est le meilleur moyen de fédérer une audience intéressée par votre sujet. Et donc, susceptible d’acheter votre ouvrage.

2. Intégrez la communauté bookstagram

Les bookstagramers sont les utilisateurs d’Instagram qui publient des photos de livres mis en scène, avec des avis de lecture. Chroniquer des livres, dans le même genre que le vôtre, attirera naturellement des abonnés ouverts à ce que vous publiez.

Mais ce n’est pas tout. J’ai un compte de ce type et j’en consulte beaucoup d’autres, ce qui me donne des idées de livres à lire. Et quand je lis plus, j’écris mieux : bookstagram me donne la sensation d’être entrée dans un écosystème bénéfique à la création (en plus d’avoir une super ambiance et de chouettes opportunités d’échanges).

3. Dévoilez votre quotidien d’auteur

Les gens aiment connaître l’envers du décor, découvrir ce qui se cache derrière une démarche artistique. Utilisez Instagram pour leur parler de votre vie d’écrivain. Si vous en avez envie, évoquez votre processus créatif, votre cheminement, vos joies et vos doutes. Le format photo peut vous permettre de poétiser votre routine créative autrement qu’avec des mots (ou du moins de manière complémentaire).

4. Donnez des conseils d’écriture

Les aspirants écrivains sont nombreux et toujours en quête de conseils d’écriture, alors pourquoi ne pas en prodiguer sur votre compte ? Optez pour le format court, en postant par exemple des montages photos présentant des citations inspirantes, ou plus long en parlant d’écriture dans la légende de vos photos. Ce qui compte, c’est d’apporter de la valeur avec de bons conseils, et d’essayer d’ajouter votre touche perso pour vous démarquer de ce qu’on voit ailleurs.

5. Détournez le concept de votre roman

Suite à la sortie de son livre La chambre des Merveilles, le romancier Julien Sandrel a publié sur son compte Insta une série de photos sous le hashtag #merveilledujour , qui représentent les petites découvertes du quotidien de l’auteur. Une manière de faire entrer le lecteur dans son intimité tout en faisant le lien avec son livre.

À votre tour de faire preuve d’imagination, trouvez l’idée créative qui correspondra à votre roman !

6. Faites votre promotion en images

N’hésitez pas à poster des photos de vos séances de dédicaces, de votre stand en salon, de votre participation à une table ronde ou à une lecture en bibliothèque … Bref, à montrer votre facette d’écrivain humain et accessible, si vous voulez donner envie à vos lecteurs de vous rencontrer.

7. Orchestrez le teasing de votre roman

Insta peut se révéler un outil marketing intéressant, pour préparer la sortie de votre prochain livre. Pourquoi ne pas faire une série de photos mises en scène dans l’univers de votre roman ? Publier quelques citations énigmatiques ? Assortir votre feed aux couleurs de sa couverture ? Faire voter votre audience pour le choix du titre définitif (dans le cas de l’autoédition) ? Bref, plantez le décor, préparez le terrain, aiguisez la curiosité de vos lecteurs !

8. Repostez les photos de votre livre

Sélectionnez les comptes de bookstagrammers que vous appréciez le plus, et proposez de leur envoyer votre roman en échange d’un post où ils donneront leur avis honnête sur votre livre. Relayez ensuite les photos mettant en scène votre livre, en précisant bien le compte d’origine.

9. Écrivez un roman sur Instagram

Là, il n’est plus question de promotion, mais plutôt d’expérimentation d’un format hybride, entre littérature et réseau social. La première à avoir tenté l’expérience est Rachel Hulin sur le compte HeyHarryHeyMatilda. L’auteure et photographe américaine a en effet publié un roman photo en plusieurs épisodes sur Insta, où les jumeaux fictifs Harry et Matilda se racontaient des bribes de leur quotidien par les images et les mots.

Dans un autre genre, la française Sophie Fontanel a publié le 1er jet d’un roman sur Instagram. Elle a choisi le format vidéo, filmant son écran une fois le passage rédigé, tout en le lisant à voix haute. Les lecteurs ont été invités à participer en commentaires, notamment pour décider du choix du prénom de la narratrice. Son 1er jet était ainsi constitué de plusieurs petits extraits postés sur Insta. Le roman a ensuite été retravaillé avec l’aide d’un éditeur avant de connaître une publication traditionnelle.

Ces deux approches très différentes prouvent qu’Instagram peut aussi servir de terrain de jeu narratif. C’est un territoire assez peu exploré, mais pourquoi pas, si l’aventure vous tente ?

10. Devenez instapoète

Autre forme d’expérimentation de la plateforme liée à l’écriture : l’Instapoésie. Ce terme curieux désigne les poètes du web qui détournent les photos Instagram pour publier à la place des jeux de mots, dialogues courts ou mini poèmes au format carré. Si vous maîtrisez l’art de la formule minimaliste qui fait mouche, ce type de compte pourrait vous aller comme un gant !


Les jolis poèmes en une phrase du compte Insta Noe Sovage

Et voilà, ce long article sur l’utilisation d’Instagram par les écrivains touche à sa fin.

Bravo à ceux qui l’ont lu jusqu’au bout, il était copieux 🙂

Je précise qu’il ne s’agit pas de respecter à la lettre tous ces principes, mais de les connaître pour savoir comment améliorer votre compte et l’adapter à votre activité d’auteur, en fonction de votre style, de vos envies et de vos points forts. Bref, de vous donner des idées !

Pour ceux qui voudraient approfondir le sujet, voici une interview des auteures Carène Ponte et Agathe Ruga par Librinova, sur le sujet des nouveaux modes de promotion du livre (il est plus spécifiquement question d’Instagram à partir de la 19ème minute de vidéo) :

Le mot de la fin : amusez-vous ! Instagram met en avant la créativité, alors voyez-le comme un terrain de jeu.

Si vous avez aimé cet article, partagez-le sur Pinterest !

Vous pourriez aussi aimer

8 Commentaires

  • Répondre Estelle le 13/01/2020 à 19 h 24 min

    cet article est une mine d’or ! les conseils sont très judicieux et je compte bien en appliquer plusieurs. MERCI. je vais de ce pas relire l’article… deux ou trois fois.

    • Répondre Charlotte le 14/01/2020 à 9 h 31 min

      Merci beaucoup Estelle ! J’ai mis du temps à écrire cet article, ça me fait plaisir qu’il puisse servir 🙂

  • Répondre Melliane le 13/01/2020 à 20 h 05 min

    Oh sympa tout ça ! Merci !

    • Répondre Charlotte le 14/01/2020 à 9 h 32 min

      Héhé 😉

  • Répondre Mélodie le 13/01/2020 à 22 h 10 min

    Whaou ! Un article super complet et intéressant, merci !

    • Répondre Charlotte le 14/01/2020 à 9 h 32 min

      Coucou Mélodie merci pour ton message !

  • Répondre Hugo Le Henaff le 10/02/2020 à 23 h 39 min

    Bonjour Charlotte !
    Super article très bien rédigé dans lequel j’ai pris conscience de plusieurs choses.
    Cependant dans le but de vraiment créer un univers autour de mon style d’écriture et le rendre le plus visible possible sur mon compte Instagram, je souhaiterais savoir si il est possible de m’entretenir avec toi par un réseau social quelconque et ainsi recevoir de tes idées, conseils, remarques vis à vis de mon cas particulier.
    Merci beaucoup 🙂

    • Répondre Charlotte le 11/02/2020 à 10 h 58 min

      Bonjour Hugo merci pour ton message ! Désolée mais j’ai un emploi du temps bien chargé et je n’ai pas le temps de réfléchir au cas par cas. De plus j’ai dit tout ce que je sais dans cet article et je ne pense pas pouvoir t’en apprendre plus sur le sujet ! N’hésite pas à réfléchir aux nombreuses pistes données dans l’article pour les adapter à ton univers 🙂

    Laisser un commentaire