Écriture : J’ai adopté le correcteur Antidote

correcteur-antidote-1
Je reviens aujourd’hui pour vous parler d’écriture. Vous savez que j’adore écrire, et que je suis toujours à la recherche d’outils pour m’améliorer dans ce domaine. C’est ainsi que je suis tombée sur Antidote, un correcteur avancé et complet qui traque les fautes d’orthographe, de conjugaison, aide à améliorer son style et met à disposition plusieurs dictionnaires (définitions, synonymes, champ lexical …).

Séduite par les promesses d’Antidote et par les bons avis lus sur internet, j’ai récemment acquis ce logiciel (qui coûte une centaine d’euros).

correcteur-antidote-2

Après avoir assidûment utilisé Antidote, ces derniers jours, pour (re)corriger mon roman, je viens vous faire part de mon avis sur ce logiciel. Je vais essayer de faire synthétique et efficace avec mon retour d’expérience en 6 points :

Un logiciel simple à utiliser
Antidote est facile à manier : il faut juste installer le logiciel sur son ordinateur pour pouvoir l’utiliser à partir de son traitement de texte (je travaille sur Libre Office). Quand j’ouvre mon document, les icônes d’Antidote (correcteur, dictionnaire et guide) apparaissent en haut à gauche. Il suffit de cliquer dessus pour accéder aux outils.

Beaucoup d’alertes inutiles
De nombreuses fautes pointées par Antidote ne sont pas à prendre en compte. Il s’agit d’un logiciel, et, par conséquent, il ne peut pas être aussi subtil qu’un correcteur humain. Ne validez jamais toutes les corrections qu’il vous propose les yeux fermés. Il faut faire au cas par cas, avec patience, minutie et un sens critique aiguisé.

Repérer les fautes d’inattention
Une fois mises de côté ces propositions inutiles, Antidote s’avère être un outil diablement pratique. Déjà parce que sa détection des fautes est beaucoup plus précise et poussée que celle d’un traitement de texte basique. Il permet notamment de repérer les fautes d’inattention. Sur un manuscrit de 200 pages, on en fait forcément quelques-unes, et la relecture ne parvient pas à toutes les éliminer. J’ai été franchement étonnée de tomber sur certaines fautes bébêtes (doublon de mots, pluriel non accordé …) sur des textes que j’ai pourtant lus, relus et fait lire à d’autres. Croyez-moi : il y en a toujours qui passent à travers les mailles du filet. Rien que pour ça, Antidote vaut le coup.

Améliorer son orthographe
Au-delà des fautes d’inattention, le logiciel permet aussi de repérer nos vraies fautes, celles que l’on commet tout simplement parce que l’on ignore une règle, une subtilité de la langue française. Là, Antidote devient encore plus intéressant, car il nous permet de comprendre ces fautes, à l’aide d’infobulles et de petites fiches explicatives. À long terme, c’est donc un bon coup de pouce pour améliorer son orthographe.

Corriger les répétitions
Autre atout du logiciel : la détection des répétitions, qui va nous aider à améliorer le style du texte. Une fois que l’on a sélectionné l’onglet adéquat, Antidote surligne les mots qui se répètent de manière un peu trop rapprochée. Encore une fois, toutes les propositions ne sont pas à appliquer : il faut corriger au cas par cas. Cette fonction est toutefois bien pratique, car comme pour les fautes d’inattention, on fait des répétitions dont on ne se rend absolument pas compte.

Trouver des synonymes
Personnellement, je couple la détection des répétitions avec le dictionnaire des synonymes proposé par Antidote. On repère une répétition et hop ! On sélectionne le mot en question pour rechercher un synonyme adéquat. C’est un bon moyen d’enrichir le vocabulaire de son texte. Je note tout de même que l’outil d’Antidote fait moins de propositions que mon bon vieux dictionnaire des synonymes en ligne, que j’utilise en complément.

Verdict : J’ai adopté Antidote. Certes, il fait beaucoup de propositions « hors-sujet », et ce n’est pas une baguette magique qui dispense d’une correction humaine. Notons aussi que pour les problèmes de conjugaison, il a tendance à juste signaler ses doutes : à vous de vérifier le bon emploi des temps à partir de ses alertes. Malgré tout, je suis ravie d’avoir ce logiciel, et je m’en servirai régulièrement, à la fois pour affûter mes corrections de texte, et pour améliorer ma pratique du français sur le long terme. Un outil intéressant pour tout auteur, à mon avis !

Un autre article sur le thème de l’écriture : Comment écrire de bons dialogues ?

Suivez-moi sur Facebook par ici !

14 commentaires

  1. Lily - TPMBouquins le

    Super intéressant cet Antidote! Et ton article qui en parle du même coup! Je n’en ai pas trop l’utilité pour le moment, puisqu’aucun de mes projets d’écriture n’est fini, mais je me dis qu’au moment adéquat, ça pourrait m’être très utile. Je le note dans un petit coin de ma tête en espérant m’en souvenir au moment opportun (je ferai peut-être bien de le noter ailleurs aussi…)

    Merci pour cette découverte 🙂

    xoxo
    Lily

    • Charlotte le

      Salut Lily, contente de te l’avoir fait découvrir 🙂

  2. Samsha le

    Merci pour le bon plan! J’ai également rédigé un manuscrit et malgré les multiples relectures, il y a toujours des fautes qui passent à la trappe! Je vais regarder ça de plus près mais ton avis me donne vraiment envie. Seul hic : le prix ^^

    • Charlotte le

      Héhé sur des dizaines de pages il y a toujours des fautes qui résistent ! C’est vrai qu’il n’est pas donné ce logiciel, c’est un investissement. Pour tout te dire, j’ai demandé le mien pour Noël ^^

  3. Audry Esprint le

    Quand j’étais en master, j’ai eu un semestre de cours pour apprendre à utiliser ce logiciel (en vue du mémoire à corriger). C’est vrai qu’il est pratique en dépit des propositions inutiles, mais le prix me freine un peu pour le moment ^^’

    • Charlotte le

      Ah tiens, je ne savais pas qu’on le conseillait à la Fac ! En plus il devait sûrement être en accès libre là-bas.

  4. Le Bloc-Notes de Carmen le

    Ce correcteur à l’air vraiment extra, je fais pas mal de fautes d’orthographes et de fautes « jetapetrovitesurleclaviééé » 😀
    Je trouve que c’est un vrai plus quand on écrit beaucoup ou quand on prend à cœur le blogging, éviter les fautes d’orthographes c’est comme s’éviter des ennemis^^ Et ce système de détection de mots répétés, c’est encore une nouvelle fois bien pensé et idéal pour les gros pavés ! Bref tu m’as convaincue ! Par contre le prix..

    • Charlotte le

      Oui c’est vraiment pratique comme logiciel 🙂 . Mais bon le prix fait réfléchir c’est clair.

  5. Lolli le

    Merci pour cette découverte 🙂

    • Charlotte le

      Héhé ^^

  6. Al Blimsey le

    Je ne connaissais pas ce logiciel !
    Merci pour le partage 🙂

    • Charlotte le

      😉

  7. Louise le

    Coucou, c’est vraiment super ce que tu fais ! J’adore les marques pages (je te le dis ici même si ce n’est pas le sujet de l’article !) Je voulais te demander si c’était ta machine à écrire sur la photo de l’article et si où te l’es tu procurée?

    • Charlotte le

      Bonjour Louise ! La plupart des photos du blog sont de moi, mais ce n’est pas le cas de celle-ci 🙂 d’ailleurs je cherche moi aussi une jolie machine à écrire vintage ^^.