Avis lecture : Autoportrait de l’auteur en coureur de fond, de Murakami


J’ai hésité avant de vous parler de ce livre car il ne correspond pas à mon univers habituel. Mais je ne l’ai pas trouvé inintéressant, alors ce sera peut-être aussi votre cas !

À vrai dire, en ouvrant cet essai de Murakami, je pensais qu’il parlerait principalement d’écriture.

Je me suis trompée.

Il s’agit plutôt d’une réflexion de l’auteur japonais sur la course à pied, qu’il a pratiquée pendant la majeure partie de sa vie. Et, plus globalement, de son quotidien et de sa philosophie, largement influencés par cette passion. L’écriture en fait partie, mais ça reste un sujet secondaire.

J’aime beaucoup pratiquer certains sports, mais la course à pied n’en fait pas partie. Malgré tout, j’ai apprécié cet essai parce j’adhère totalement à la vision de Murakami. L’auteur démonte le cliché selon lequel un écrivain devrait forcément être torturé et mener une vie chaotique (plus vraiment d’actualité chez nous, cette idée aurait encore la vie dure au Japon).

Au contraire, l’auteur explique que courir tous les jours lui permet de rester en forme pour écrire ses romans. Il démontre aussi que repousser ses limites dans le sport lui donne la capacité de faire la même chose en écriture. C’est un mode de vie basé sur l’effort, la persévérance et le dépassement de soi, que je trouve aussi cohérent qu’admirable.

N’étant pas passionnée de course à pied, j’avoue avoir trouvé certains passages un peu longs. Cela dit, j’ai apprécié d’en apprendre plus sur la pratique du marathon. En lisant cet essai, on se rend compte à quel point cette épreuve peut-être difficile, ingrate, douloureuse. Tout comme elle peut se montrer gratifiante, permettre de faire corps avec les éléments et d’ouvrir de nouveaux horizons.

Notons que Murakami se dévoile avec une honnêteté et une modestie déconcertantes. Il s’applique à disséquer ses émotions intimes et les détails, parfois banals, de son quotidien de coureur, comme s’il tentait d’en extraire un secret, une forme de vérité profonde …

En résulte un court journal à la fois factuel et méditatif, qui pourra intéresser les passionnés de course à pied, ou ceux qui ressentent de la curiosité à ce sujet !

2 commentaires

  1. Melliane le

    Ce n’est pas forcément mon genre de lecture mais le sujet est intéressant

    • Charlotte le

      Oui ça change !