Avis lecture : La voix des ombres de Frances Hardinge


« Les morts sont comme des gens qui se noient. Ils se débattent dans l’obscurité en essayant d’agripper tout ce qu’ils peuvent. Même s’ils n’en ont pas l’intention, ils te feront du mal si tu n’y prends garde … »

Voilà une pépite dont on ne parle pas assez ! Lue en quelques jours à peine, cette brique (achetée grâce à un coup de cœur pour la couverture et la tranche verte du livre) m’a complètement transportée.

« Au-delà d’une assemblée maléfique d’ifs sombres aux troncs tordus, se dressait une immense bâtisse, à la façade grise et sans grâce. Deux tours s’élevaient au-dessus de sa façade comme des cornes difformes. C’était Grizehayes. Bien que Makepeace ne l’eut encore jamais vu, elle le reconnut sur-le-champ, comme si une énorme cloche se mettait à sonner dans les tréfonds de son âme. »

La voix des ombres, c’est l’histoire de Makepeace, une jeune fille qui peut voir les fantômes et les accueillir dans son propre corps. Entre secret, chasse aux sorcières et fresque familiale, nous suivons le périple de Makepeace sur fond brumeux d’Angleterre du 17ème siècle, en pleine lutte entre catholiques et protestants.

J’ai adoré l’ambiance gothique et ténébreuse de ce roman ! Certains passages sont sombres et glaçants, voir effrayants (mais pas trop quand même, La voix des ombres est censé pouvoir être lu dès 13 ans).

« Makepeace tendit machinalement les bras pour entourer l’ombre furieuse. En cet instant, elle ne voulait rien d’autre qu’empêcher la masse vaporeuse de l’Ours de se dissoudre et de disparaître dans le néant. »

Le principe de fantômes et de possession des corps par les âmes des défunts est vraiment original et bien mené. J’ai aussi apprécié la relation pure et forte qu’entretient Makepeace avec l’Ours …

Ajoutons à cela un style poétique mais sans chichis, qui nous aimante tout de suite, un périple mouvementé, ainsi qu’une héroïne forte et droite, qui n’a pas besoin de vivre une romance pour avoir une histoire à nous raconter … et vous comprenez mon coup de cœur 🙂

Un roman comme je les aime : étrange, singulier, passionnant (et en un seul tome, ça change un peu).

10 commentaires

  1. Melliane le

    J’ai lu un roman de l’auteur en anglais que j’avais beaucoup apprécié aussi dans ce genre d’ambiance, du coup tu me rends curieuse aussi avec celui ci

    Répondre
    • Charlotte le

      C’était L’île aux mensonges ? Celui-là je pense le lire très vite (mais en français pour moi, j’ai pas encore le niveau pour lire en VO).

      Répondre
  2. Une aiguille Un chat le

    J’aime beaucoup la couverture et en lisant ton article, je pense que je vais lire ce livre
    A noter sur ma liste 😉

    Répondre
    • Charlotte le

      J’espère qu’il te plaira 🙂

      Répondre
  3. Kin le

    Tes photos sont tellement jolies !
    J’ai adoré un autre bouquin de l’auteure et j’ai reçu celui-ci pour Noël en VO, j’ai hâte de le lire ^^

    Répondre
    • Charlotte le

      Coucou Kin, merci beaucoup ^^

      Répondre
  4. Etoile livresque le

    Je ne connaissais pas du tout mais sa couverture et ton avis m’intriguent désormais !

    Répondre
    • Charlotte le

      Héhé 😉

      Répondre
  5. Ciloucr le

    Je mets sur ma liste de lecture.
    Bisettes

    Répondre
  6. Buckette le

    Je ne sais pas si je serai très fan de l’ambiance gothique mais je pense accrocher aux fantômes et à l’univers du 17ème 🙂 Je le note !

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (will not be published)