Avis lecture : Les Hauts de Hurle-Vent d’Emily Brontë


« De quoi que soient faites nos âmes, la sienne et la mienne sont pareilles »

Ayant décidé de lire un classique de temps en temps, je me suis récemment plongée dans les Hauts de Hurle-Vent d’Emily Brontë (1847). On m’avait vanté l’ambiance sombre et fascinante de ce livre, qui est d’autant plus intriguant qu’il s’agit de l’unique roman de son auteure, et qu’elle l’a écrit très jeune (à 28 ans, deux ans avant sa mort).

C’est donc avec intérêt que je me suis lancée dans cette lecture.

Contrairement à Orgueil et Préjugés de Jane Austen, qui a été écrit plus tôt mais m’a pourtant captivée dès les premières pages, le style un peu daté des Hauts de Hurle-Vent a freiné mon immersion dans l’histoire. Mais, passé le premier tiers du roman, je m’y suis habituée et j’ai pu apprécier ce récit à sa juste valeur.

Dans les landes venteuses de l’Angleterre du 19ème siècle, Mr. Earnshaw adopte un petit vagabond et le nomme Heathcliff. Il l’élèvera comme son fils, auprès de ses deux enfants Hinder et Catherine, dans son domaine des Hauts de Hurle-Vent.
Lorsque son bienfaiteur meurt, Heathcliff se retrouve bafoué par Hinder, qui a toujours été jaloux de lui, et profite de son nouveau statut de chef de famille pour faire de lui un simple domestique. Catherine, l’amour d’enfance d’Heathcliff, se détourne alors de lui, malgré les sentiments qu’elle éprouve, pour épouser un riche voisin. Heathcliff disparaît pendant trois ans, avant de revenir et de mettre en place une implacable vengeance contre ceux qui l’ont fait souffrir.

Après l’avoir lu, je comprends pourquoi ce livre est un classique : il est intense et puissant, c’est le genre de roman qui ne s’oublie pas ! Même si j’ai eu du mal au début, il m’a pris aux tripes par la suite.

Pourquoi m’a t-il marquée ?

Déjà pour son ambiance oppressante et tourmentée, en parfaite harmonie avec le cadre où se déroule l’histoire. Le roman d’Emily Brontë porte bien son nom, avec ses landes balayées par des vents violents qui hurlent dans les vieilles pierres. De nombreuses scènes se déroulent la nuit, au clair de lune, ce qui participe à la sombre poésie du roman comme à son côté inquiétant.

J’ai aussi apprécié la petite touche de mystère du roman : à certains moments, on flirte avec le fantastique, même si on y bascule jamais vraiment.

Les personnages sont sculptés dans la même pierre que l’univers obscur qui les abrite : passionnés et excessifs, certains sont étranges, au bord de la folie, voir d’une cruauté féroce. Amour passionnel, manipulation, avilissement … Ce livre charrie un tourbillon de sentiments contraires qui provoque tantôt le dégoût, tantôt la fascination. L’âme humaine y est mise à nu par la plume aiguisée d’Emily Brontë, dont le talent impressionne pour son jeune âge.

J’ai été soulagée par le dénouement de l’histoire, qui nous laisse sur une note plus sereine et positive que le reste du roman …

Avez-vous lu Les Hauts de Hurle-Vent ? Quels sont vos classiques préférés ?

16 commentaires

  1. Nymeria le

    Je l’ai commencé… et abandonné😇
    L’écriture m’a un peu rebutée et j’ai trouvé l’ambiance dérangeante, mais je pense que j’aurais dû continuer…
    J’adore Au Bonheur des Dames et l’Attrape-Coeurs, et j’aime bien Autant en Emporte le Vent, La Nuit des Temps de Barjavel, même si je ne crois pas qu’on puisse le considérer comme un classique, Agnès Grey (d’Anne Brontë), et ensuite j’ai lu beaucoup de classiques qui m’ont moins plu, même s’ils étaient intéressants.
    À bientôt 🙂

    Répondre
    • Charlotte le

      Merci pour ces idées de lecture, tu me donnes envie de me pencher sur l’Attrape-Cœurs dont le thème me tente bien 🙂

      Je comprends que le style des Hauts de Hurle-Vent t’ait un peu rebutée, ça m’a fait pareil au début. C’est vrai que l’ambiance est dérangeante mais pour moi ça participe à l’intérêt du roman. Ça m’est déjà arrivé d’arrêter ma lecture d’un classique, puis de le recommencer quelques années plus tard et d’adorer le livre (notamment Le parfum de Süskind).

      Répondre
  2. Nymeria le

    J’ai lu entièrement Le Parfum il y a deux ans et j’ai trouvé ça très bizarre… Je ne sais pas si j’ai aimé😂
    Mais l’ambiance étrange m’a gênée pour ce livre. Autant les histoires limite malsaines des romans d’Amélie nothomb me plaisent, autant j’ai eu plus de mal avec Le Parfum et Les Hauts de Hurlevent.
    Toutefois, le concept du Parfum était original. Qu’en as-tu pensé ? 🙂

    Répondre
    • Charlotte le

      Je suis d’accord Le Parfum est le genre de roman dont on ne sait pas trop si on adore ou si on déteste, tant l’histoire est déstabilisante … Mais en tout cas il suscite des émotions fortes et il est très marquant (encore plus que Les Hauts de Hurle-Vent à mon sens).

      Répondre
  3. Melliane le

    J’avoue que je ne l’ai jamais lu mais peut etre un jour !

    Répondre
    • Charlotte le

      Héhé 🙂

      Répondre
  4. Flofrimousse le

    Coucou ! Je me retrouve complétement dans ta chronique. Une fois parvenue à entrer dans le roman, le récit m’a englouti sous une foule de sentiments forts et oppressants. Je ne l’oublierai jamais et, comme toi, la fin fut pour moi un réel soulagement. A bientôt !

    Répondre
    • Charlotte le

      Ah je vois qu’on a ressenti les mêmes choses à la lecture de ce livre 🙂

      Répondre
  5. Natalie le

    Hello! Merci de continuer tes articles!
    Je suis l’ancienne propriétaire de coral song, site dont tu avais fait une bannière de sirène par concours il y a quelques années ^^

    Bref pour les Hauts de hurlevent, je l’ai lu en anglais et c’est peut être pour cela que je n’ai pas trop senti la lenteur du début. Je pense que j’étais déjà fière de capter globalement lol.

    Mais sinon tu connais sûrement la chanson de Kate Bush, Wuthering Heights? Elle l’a écrite très jeune et quand on a ENFIN lu le livre, on comprend mieux! Prenez le clip avec la robe blanche, il est plus joli je trouve (question de goûts)

    Sinon il y a Kate Beaton qui résume / fait rire avec ses petits strips sur ce classique, mais il faut être anglophone aussi http://www.harkavagrant.com/index.php?id=322

    Répondre
    • Charlotte le

      Coucou, je me rappelle bien de ton blog et de cette bannière que j’avais faite, ça me fait plaisir d’avoir de tes nouvelles par ici 🙂
      Merci pour toutes ces précisions ! Je connaissais cette chanson mais je n’avais jamais fait le lien avec le livre, c’est vrai que quand on l’a lu les paroles de la chanson prennent tout leur sens. Je vais voir la BD ^^

      Répondre
  6. Cosmic Sam le

    Il est dans ma PAL depuis un moment, il faut que je me lance!

    Répondre
    • Charlotte le

      J’ai hâte de lire ton avis !

      Répondre
    • Charlotte le

      Merci beaucoup bonne année à toi aussi 🙂

      Répondre
  7. Buckette le

    Des sœurs Bronté, je n’ai lu que Jane Eyre. J’avais aussi trouvé l’écriture un peu trop ancienne, mais au final, ça allait. Si c’est le même style « d’écriture ancienne » pour Les hauts de Hurlevents je voudrais volontiers le lire parce qu’il a l’air d’être plein de rebondissements et émotionnellement fort.

    Répondre
    • Charlotte le

      Oui c’est tout à fait ça !

      Répondre

Laisser un commentaire

  • (will not be published)