J’ai lu : Magic Charly d’Audrey Alwett


« La lumière dorée si particulière du sud de la France nappait les bâtiments comme des croissants embeurrés, tout juste échappés du four. »

J’ai passé un bon moment avec Magic Charly d’Audrey Alwett ! C’est une lecture rigolote et douillette, parfaite pour l’automne. L’Apprenti est un 1er tome mêlant magie, gourmandise et humour. C’est un livre un peu plus jeunesse que ce que je lis d’habitude mais c’était chouette.

La grand-mère adorée de Charly a disparu quelques années plus tôt. Lorsqu’elle refait surface, mystérieusement vidée de ses souvenirs, l’adolescent apprend l’existence du monde des magiciers – une société magique dont sa grand-mère fait partie.
Pour la sauver, Charly devra apprendre à maîtriser la magie et à composer avec le caractère bien particulier des magiciers de son entourage (le snob Maître Lin et la petite Sapotille au caractère revêche). Pendant ce temps, le Cavalier, puissant magicier faucheur d’âmes, rôde dangereusement dans les parages …

Les gros points forts de ce roman sont sa plume – pétillante, imaginative et drôle – mais aussi et surtout son univers farfelu !

Dans Magic Charly, magie et gourmandise vont de paire : les magiciers cuisinent des beignets de prédiction, madeleines de réconfort et autres croissourires. Les descriptions m’ont mis l’eau à la bouche plus d’une fois …

J’ai aussi adoré la personnalité vivante des bâtiments ! L’école de Charly héberge un dragon pétrifié qui sert de fontaine, et la librairie magique de la ville se redresse sur ses pattes pour changer de place en pleine nuit (il faut dire que la propriétaire est insomniaque).

Enfin, ma grosse surprise a été de découvrir que l’histoire se passait à Aix-en-Provence (où je vis). Je n’étais pas au courant avant d’ouvrir le livre, et ça m’a beaucoup amusée de découvrir cet Aix magique et biscornu : l’auteure ancre son histoire dans des lieux connus de la ville (le passage Agard, l’ancienne usine d’allumettes) et en évoque d’autres (les fontaines, la fabrique de calissons des parents de June), en les magnifiant d’une touche de fantastique.

Bref, j’ai aimé L’apprenti, même s’il cible plutôt les ados. C’est un 1er tome pétillant comme une limonade et réjouissant comme un chocolat chaud 🙂

1 commentaire

  1. Melliane le

    Caa l’air bien sympa et j’adore la couverture !

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (will not be published)