Lecture : Carry On


Connaissez-vous Fan Girl de Rainbow Rowell ? Ce roman young adult raconte l’histoire de Cath, une étudiante fan de Carry On (saga littéraire fictive centrée sur les aventures du jeune sorcier Simon Snow). En vraie passionnée, la petite Cath écrit une fanfiction sur Simon Snow, dans sa chambre à l’université. Si je me souviens bien j’avais vraiment apprécié Fan Girl, j’en garde le souvenir d’un livre drôle et émouvant juste ce qu’il faut.

Rainbow Rowell raconte qu’après l’écriture de ce roman, elle a ressenti le besoin de donner vie au personnage de Simon Snow. C’est ainsi qu’est né Carry On, un vrai roman cette fois-ci 🙂
En un seul tome, il raconte les aventures du jeune sorcier lors de sa dernière année à l’école de magie.

Poussée par ma curiosité et par l’envie de retrouver la plume fraîche de Rainbow Rowell, je n’ai pas hésité longtemps avant de lire ce roman.

Dans Carry On, on retrouve un Élu orphelin (Simon) et son rival issu d’une famille aisée (Baz). Mais aussi une puissance maléfique étrangement liée au héros (le perfide Humdrum), un monde où les gens normaux côtoient des sorciers sans le savoir et une école de magie (Watford). Pas besoin d’en dire plus pour deviner que ce roman s’inspire fortement d’Harry Potter. Cela ne m’a pas choquée, étant donné que dans Fan Girl, Carry On semble être une parodie tendre et rigolote des aventures d’un sorcier célèbre … dont on devine déjà l’identité. Je me suis donc facilement prêtée au jeu de l’ambiance fanfiction.

J’avais quand même légèrement peur de l’effet « copié-collé » mais je faisais confiance à la plume de Rainbow Rowell pour savoir se démarquer, apporter sa patte, créer quelque chose de différent. Et j’ai bien fait car j’ai trouvé cette lecture très agréable. Même s’il y a des similitudes dans les grandes lignes, Carry On se démarque de Harry Potter par sa voix, ses héros, ses péripéties.

On embarque facilement dans cette histoire et on accroche vite aux personnages. Je trouve que Rainbow Rowell a un vrai talent pour créer des héros attachants. J’ai surtout aimé Baz, dont le cynisme m’a fait sourire, mais aussi l’impétueux Simon et la talentueuse Penny. Pourtant peu portée sur les romances, j’ai trouvé celle entre Baz et Simon assez touchante et bien ficelée. Les aventures que vivent les héros sont prenantes et différentes de celles d’Harry Potter.

Bon, c’est sûr que l’univers fait « déjà vu », mais cela a l’intérêt de nous faire agréablement replonger dans le cocon réconfortant d’une école de sorciers ^^. Notons aussi que le système de magie imaginé par Rainbow Rowell présente une certaine originalité, puisqu’il est basé sur la parole. Dans Carry On, les sortilèges sont des expressions, des passages de chansons, ou des dialogues de films cultes … ce qui créé un second degré assez plaisant.

J’ai donc bien aimé ce roman facile à lire, plutôt drôle, avec de l’aventure et un peu de romance gay. Il a aussi quelques défauts, mais aucun n’a vraiment gêné mon plaisir de lecture. Je vous le conseille si vous voulez vous plonger dans un livre léger et agréable, ou retrouver pour quelques centaines de pages de nouvelles aventures de jeunes sorciers 🙂

2 commentaires

  1. La parcheminette le

    Salut ! Je viens de bookstagram et je ne peux qu’être d’accord avec ton article ! Rainbow Rowell excelle dans ces ambiances doudou… Moi aussi j’ai beaucoup aimé les similitudes avec Harry Potter mais aussi ses différences. Il n’y a plus qu’à te souhaiter une très belle lecture d’Eleonor and Park 😉

    • Charlotte le

      Merci pour ton commentaire ! Oui j’ai hâte de le lire j’en ai lu de bons retours 🙂