Lecture : Endgame, tome 1 : L’appel


Douze jeunes élus, issus de peuples anciens. L’humanité toute entière descend de leurs lignées, choisies il y a des milliers d’années. Ils sont héritiers de la Terre. Pour la sauver, ils doivent se battre et résoudre la Grande Énigme. Si aucun n’y parvient, nous sommes tous perdus.

Voici le pitch d’Endgame de James Frey, une trilogie young adult à succès qui me tentait beaucoup ces derniers temps. J’ai donc lu son premier tome : L’Appel, et je viens vous donner mon avis. Il y a des choses que j’ai bien aimées dans ce premier tome et d’autres un peu moins.

Déjà, j’ai apprécié son originalité, alors que j’avais peur que ce soit le point faible du roman (douze jeunes s’affrontent pour qu’il n’en reste qu’un : je craignais un nouveau Hunger Games). Là ce ne sont pas des hommes mais les Dieux du Ciel, des êtres mystérieux dont on ne sait rien, qui orchestrent ce jeu dont va dépendre le sort de l’humanité. Cela change beaucoup au niveau des thèmes, des perspectives.
Il y a une atmosphère de « fin du monde » proche qui fait peser une forte tension, la trame est aussi énigmatique qu’intrigante, et l’auteur met en scène des sites mystérieux existants sur Terre (comme le monument mégalithique Stonehenge) en leur apportant une dimension mystique.
Autre point positif : les pages se tournent toutes seules, on engloutit les chapitres sans s’en rendre compte. Je pense que c’est dû au style limpide, voir lapidaire, et à l’action omniprésente. Il n’y a pas de temps morts entre les scènes de combats, les rebondissements, l’énigme à résoudre. C’est un récit dynamique et agréable à lire.

Par contre, je n’ai pas réussi à m’impliquer émotionnellement dans cette histoire. Je lisais avec plaisir, mais ne ressentais pas le besoin de me jeter sur le livre pour retrouver son univers ou ses personnages. Je crois qu’en fait j’ai eu du mal à m’attacher à eux.
Pourtant, j’ai aimé l’alternance des points de vue : on découvre l’histoire par les yeux des douze joueurs, les sympathiques comme les détestables. J’ai apprécié le fait que les héros soient tous différents, imprégnés de leur personnalité et de leur culture. Certains d’entre eux m’ont d’ailleurs paru intéressants (An, Alice, Shari ou encore Hilal). Hélas, ce premier tome met plutôt en avant Sarah, Jago et Christopher, que j’ai trouvés trop lisses et ennuyeux (tout comme leur triangle amoureux qui m’a tapé sur les nerfs).

Peut-être que les autres tomes se centrent sur des personnages qui m’accrocheraient plus ? Si je lis la suite je viendrai vous faire un bilan !

4 commentaires

  1. florence le

    J’ai bien aimé aussi mais comme toi pas d’attachement aux personnages. Ce qui est assez difficile en même temps je trouve, vu le contexte et l’attitude de certains 🙂 Mais j’ai bien envie de lire la suite même si je m’attends à des choses assez difficiles.

    • Charlotte le

      J’ai hâte de découvrir ton avis sur la suite !

  2. Le Bloc-Notes de Carmen le

    C’est vrai que moi aussi, malgré la rapidité avec laquelle on englouti les pages on ne s’attache pas spécialement aux personnages ! Il y a beaucoup de points de vues et de personnages intéressants mais on n’a pas du tout le temps de creuser dans chaque participant ! J’espère également que les prochains tomes s’y attarderont plus. En tout cas je lirais avec plaisir ton avis sur le second tome si tu le lis 🙂

    • Charlotte le

      Oui je suppose que les autres tomes creusent la personnalité des personnages. Certains sont prometteurs ^^