Lecture : Heartless


Je ne savais pas à quoi m’attendre en ouvrant Heartless de Marissa Meyer. Si vous suivez mon blog depuis un moment, vous savez que je suis fan d’Alice au Pays des Merveilles. J’étais donc spontanément attirée par cette réécriture du monde de Lewis Carroll, qui raconte le passé de la Reine de Cœur, notamment ce qui l’a poussé à devenir aussi méchante. Intriguant, non ?

Oui, mais … la couverture me laissait perplexe. D’un côté, son ambiance féerique me plaisait, de l’autre, sa photo me faisait penser à un roman Harlequin. Je ne connaissais pas encore l’auteur, et j’avais peur de découvrir un Pays des Merveilles trop fade, servant de prétexte à une simple romance.

Comme souvent, c’est un avis lu sur le web qui m’a fait acheter le livre. Et j’en suis ravie ! Car finalement, Heartless m’a beaucoup plu. J’ai ouvert ce livre avec des pincettes mais j’ai très vite été happée par ce récit, entraînée par son écriture agréable au ton malicieux.

On découvre l’histoire de Catherine, fille de marquis et courtisée par le Roi de Cœur. Sauf que la jeune fille n’a que faire du souverain et de sa couronne. Elle n’a qu’une passion : la pâtisserie, et voudrait y consacrer sa vie. Le livre s’ouvre d’ailleurs sur une description de tartes au citron à se damner … La passion qui anime Cath est palpable et réjouissante, et ses créations donnent l’eau à la bouche. Dommage qu’elles ne soient pas plus nombreuses, car j’ai adoré ces passages et il y en a trop peu à mon goût ^^.

J’ai aimé le fait que ce soit sa volonté d’indépendance – Cath rêve d’ouvrir une pâtisserie avec sa meilleure amie – et non une histoire d’amour, qui pousse d’abord la héroïne à vouloir transgresser les règles auxquelles on la soumet. Car, pour une fille de marquis, impensable de devenir pâtissière. D’autant plus quand on est courtisée par le roi en personne.

Les choses se corsent lorsque Badin entre en scène. Badin, c’est le nouveau fou du roi. Malicieux, ténébreux, insaisissable, un brin magicien. Cath tombe sous son charme, et il ne semble pas indifférent au sien. C’est là que les vrais ennuis commencent …

Ces personnages ne sont pas hyper fouillés, pourtant, j’ai aimé les suivre. Cath est entière, courageuse, mais aussi gâtée et emportée. Malgré ses défauts je me suis attachée à elle et j’ai vécu l’histoire à ses côtés. Son évolution de jeune fille bienveillante à reine impitoyable est crédible et bien menée, elle a malmené mon petit cœur de lectrice.

Badin, de son côté, est aussi charmant que troublant. Il garde une part de mystère car on le découvre à travers les yeux de Cath, mais j’ai aimé son côté secret, ambivalent et un tantinet moqueur. Au départ, on ne sait pas trop d’où il vient ni ce qu’il cherche, mais on se doute qu’il n’est pas qu’un simple bouffon. Leur histoire d’amour fait un peu cliché, mais fonctionne bien dans ce cadre de conte.

Jusque là, rien de fou … Qu’est-ce qui m’a tant plu, alors ?

Déjà, j’ai adoré découvrir les personnages cultes d’Alice au Pays des Merveilles animés d’une énergie nouvelle, tout en restant fidèles au conte d’origine. Mention spéciale à Chester, le chat impertinent et avide de commérages, et surtout au Chapelier Fou, autant pour sa personnalité décadente que pour les incroyables chapeaux qu’il crée. C’est ce dernier qui m’a le plus émue, son destin m’a serré le cœur.

L’univers est farfelu, merveilleux et fidèle au conte original. Je me suis délectée de cette plongée au Pays des Merveilles, de la roulotte chamarrée du Chapelier Fou, au carrelage en damier de la croisée des chemins, en passant par le terrain de croquet du Roi de Cœur.

Heartless se déroule avant l’arrivée d’Alice. Plus on avance dans le roman, plus une toile se tisse entre cette réécriture et le conte de Lewis Carroll. Ce livre est truffé de clins d’œil qui apportent une lumière nouvelle et rafraîchissante sur l’histoire d’origine, du détail le plus évident (comment le chapelier devient-il fou?) au plus discret (pourquoi le bébé de la duchesse ressemble-t-il à un cochon?).

Au-delà du Pays des Merveilles, c’est l’ambiance de conte doux-amer qui m’a plu dans Heartless. Toutes les facettes que j’aime dans l’univers des contes sont présentes : l’enchantement (le rosier magique qui s’entortille autour des colonnes du lit), l’effroi (les sœurs du puits de mélasse), la symbolique (le cœur que l’on vole), le monstre terrifiant (le Jabberwock) …

Au bout de quelques chapitres, j’ai été captivée par cette histoire. Elle m’a tenue en haleine jusqu’à la dernière phrase, que l’on devine d’avance, et qui est d’autant plus glaçante qu’on la sait inévitable. Le fait de savoir dès le début que Cath deviendra la Reine de Cœur ajoute de la tension, de la fatalité, une ombre qui plane sur le roman comme un ciel d’orage, et le rend poignant derrière le ton léger et amusant.

Ce livre est un petit coup de cœur, et aurait pu être un gros si les personnages principaux et l’histoire d’amour avaient été un peu plus aprofondis. Quoi qu’il en soit, je l’ai beaucoup aimé et je le conseille plutôt deux fois qu’une aux fans du Pays des Merveilles, aux adeptes d’histoires prenantes et d’univers étranges. Je trouve dommage que la couverture mette plus en avant la romance que ces qualités-là …

À lire en dégustant : des macarons à la rose, comme ceux que Cath prépare dans le livre.

Marissa Meyer a aussi écrit Les Chroniques Lunaires, une série de réécritures de contes que je pense lire prochainement 🙂

Suivez-moi sur FacebookInstagramPinterest

4 commentaires

  1. Twogirlsandbooks le

    Super chronique ! 😀
    J’adore les réécritures de contes et celle-ci me tente énormément.

    Répondre
    • Charlotte le

      Oui elle m’a beaucoup plu ^^ je serais curieuse de lire ton avis dessus !

      Répondre
  2. Flofrimousse le

    Coucou ! Je ne pensais pas m’arrêter sur ce roman mais le fait de découvrir qu’il s’agit d’une réécriture d’Alice et de lire ton avis me pousse à revoir sérieusement mon jugement 😉 Merci à toi !

    Répondre
    • Charlotte le

      C’est vrai que le côté Alice au Pays des Merveilles ne saute pas aux yeux avec cette couverture … Merci pour ton message 🙂

      Répondre

Laisser un commentaire

  • (will not be published)