Lecture : La vérité sur l’affaire Harry Quebert de Joël Dicker


« Les livres sont comme la vie, Marcus. Ils ne se terminent jamais vraiment. »

Voici un livre qui m’a fait passer par des montagnes russes. Certains passages m’ont laissée perplexe, voir agacée, tandis que d’autres m’ont happée au point de me faire passer une nuit blanche …

Marcus Goldman, jeune écrivain à succès, traverse une sérieuse panne d’inspiration. Lorsque son mentor, l’auteur Harry Quebert, est accusé du meurtre de Nola Kellergan, Marcus décide de mener son enquête pour innocenter son ami. Un scandale national explose quand on apprend que, de son vivant, Nola (15 ans) vivait une passion secrète avec Harry (34 ans), et Marcus tente de recomposer les pièces du puzzle complexe que représente cette enquête, qui l’aidera à écrire à nouveau.

Alors, qu’ai-je pensé de ce roman ?

Certains passages trop caricaturaux ont terni ma lecture, comme ceux évoquant la situation de Marcus, jeune écrivain totalement inconnu, qui, après avoir écrit un seul roman, devient richissime et est harcelé par ses fans à tous les coins de rue. Idem pour une partie des personnages, trop peu nuancés pour moi. Citons par exemple Barnasky, éditeur aux dents longues qui ne recule devant aucun méfait pour faire vendre ses livres, ou Tamara Quinn, rombière exécrable dont la hargne n’a d’égal que le ridicule …

Mais ce qui m’a le plus déplu, ce sont les flash-back concernant l’histoire d’amour entre Harry et Nola. J’ai trouvé leurs dialogues au ras des pâquerettes, donnant le ton d’une histoire d’amour assez creuse et niaise (au secours, cette manie de s’appeler Harry Chéri et Nola Chérie à tout bout de champ !)

Malgré ces quelques défauts, ce roman a su me tenir en haleine grâce à son intrigue bien menée. L’histoire se déroule dans une petite ville américaine, parfaite en apparence, mais qui cache une part d’ombre. On s’habitue à ses habitants, on prend plaisir à découvrir leurs petits secrets, on spécule sur le rôle qu’ils ont pu jouer dans la disparition de Nola.

L’auteur mélange indices et fausses pistes, joue avec nos nerfs, nous fait émettre des suppositions pour mieux nous surprendre avec des rebondissements inattendus. À la fin, tous les fils se relient sans qu’on voit venir le pot aux roses. Les retournements de situations jaillissent jusqu’aux dernières pages. Arrivée au dernier quart, j’ai trouvé le suspens si fort et les rebondissements si saisissants que je n’ai pas pu lâcher le livre avant de l’avoir fini.

Notons aussi que le récit est ponctué de réflexions sur l’écriture, plaisantes mais pas transcendantes. La mise en abîme du livre (le roman que nous tenons entre les mains est celui qu’écrit le personnage de Marcus pendant l’histoire) est cependant assez chouette, jusqu’aux remerciements finaux qui sont adressés par Marcus à certains protagonistes du récit !

Pour résumer, disons que j’ai aimé la facette « policier » de cette histoire, et beaucoup moins sa dimension « romance ». Un livre à conseiller aux amateurs de suspens !

8 commentaires

  1. Océane - Entournantlespages le

    C’est vrai que pour la romance, on repassera ! Mais j’avoue que j’étais tellement accrochée par cette lecture que ça ne m’a pas tellement dérangé sur le moment. J’ai réussi à m’occuper principalement de l’enquête entre passé et présent que j’ai adoré tout comme le lien entre Harry et Marcus.

    Répondre
    • Charlotte le

      Oui c’est vrai que le lien entre Harry et Marcus est intéressant, notamment la manière dont il évolue au fil des épreuves 🙂

      Répondre
  2. Elodie S le

    J’ai vraiment eu en horreur la partie « romance » de ce livre, j’ai failli tout arrêter à cause de ça. Mais je suis contente d’avoir poursuivi ma lecture parce qu’au final, toute l’intrigue sur ce qui s’est passé vaut tout de même le coup. Et l’écriture reste fluide, ce qui rend la lecture tellement facile.

    Répondre
    • Charlotte le

      Hihi je me sens moins seule à avoir détesté la partie romance !

      Répondre
  3. Cosmic Sam le

    Je partage ton avis! J’ai été prise par ce livre car je voulais découvrir le fin mot de l’histoire et savoir ce qui était arrivé à Nola, cependant j’ai trouvé le rythme trop lent et je n’ai pas aimé les passages « romantiques » qui sont vraiment de trop. D’autant plus qu’ils se répètent assez régulièrement tout au long de l’histoire. En revanche, le côté caricatural des personnages ne m’a pas trop dérangé car j’ai pris le fait d’avoir volontairement forcé leurs traits de caractères comme une touche d’humour caustique (à la Woody Allen).
    Est-ce que tu as lu d’autres livres de cet auteur ? J’ai vraiment l’impression qu’avec Joël Dicker c’est soit on aime, soit on déteste …

    https://thecosmicsam.com/2018/05/24/la-verite-sur-laffaire-harry-quebert-joel-dicker/

    Répondre
    • Charlotte le

      Oui tu as raison les traits « extrêmes » des personnages sont sans doute un trait d’humour, malgré tout j’ai trouvé ça un peu lourd ! Non je n’en ai pas encore lu d’autres de cet auteur pour le moment 🙂 Je file lire ton article !

      Répondre
  4. Twogirlsandbooks le

    Tout le monde dit du bien de ce livre et même si ce n’est pas mon genre de lecture, je suis un minimum tentée.

    Répondre
    • Charlotte le

      Je ne suis pas très « policier » non plus, mais de temps en temps j’aime bien !

      Répondre

Laisser un commentaire

  • (will not be published)