Lecture : Songe à la douceur


Je ne suis pas une grande lectrice de romans d’amour. Bien sûr il y a des exceptions, mais en général ce n’est pas le genre que je préfère. Malgré tout, pour la Saint-Valentin, j’ai décidé de relever le défi d’en lire un nouveau et de venir vous en parler 🙂

À vrai dire je n’ai pas pris trop de risques en choisissant Songe à la douceur de Clémentine Beauvais. J’ai lu et entendu tant de bons avis concernant ce livre, notamment sur des blogs auxquels je fais confiance, que ce choix s’est imposé naturellement. Et, sans surprise, j’ai beaucoup aimé !

Par contre j’ai été étonnée par ma lecture. Je ne sais pas trop pourquoi (sans doute à cause du thème), je m’attendais à quelque chose de mélancolique et d’un peu triste. C’est tout le contraire de ce que j’ai découvert. Comment vous décrire ce roman ? On nous dit que c’est un texte en vers inspiré d’Eugène Onéguine (roman de Pouchkine puis opéra de Tchaïkovski). Cette nouvelle interprétation met en scène une histoire d’amour contrariée entre deux adolescents qui se retrouvent dix ans plus tard.

Songe à la douceur sort des sentiers battus, de sa mise en page originale, qui épouse les pensées des protagonistes, à l’écriture en elle-même, tellement vive, pétillante, imagée et spontanée. Il s’en dégage une énergie bouillonnante, une impression que les mots dansent sur la page, la sensation d’être plongé dans le tourbillon d’émotions des protagonistes. J’ai aimé son ambiance, mélange de poésie et de contemporain avec une petite touche théâtrale. On croirait presque entendre du slam. Quant aux vers, ils apportent une musicalité discrète au texte, mais sans empiéter sur l’histoire.

J’ai passé la première partie du roman à sourire, voir même à rigoler. Ensuite, les choses s’approfondissent et deviennent un peu plus sombres, mais ça reste un livre frais et facile à lire. L’histoire d’amour entre Tatiana et Eugène est émouvante, tout comme les thèmes abordés (l’exaltation des sentiments adolescents, et, à l’entrée dans la vie adulte, la crainte de voir une passion se changer en routine).

Bref pas de fausse note pour ce roman, que je vous recommande sans hésiter !

4 commentaires

  1. Le Bloc-Notes de Carmen le

    Et beh ! Moi qui le voit passer partout sans intérêt particulier, voilà que tu me donnes vraiment envie !

    • Charlotte le

      Carmen : Je serais curieuse de connaître ton avis ^^

  2. florence le

    Je pense que j’aurais du mal avec la mise en page, c’est dommage parce qu’il avait l’air sympathique et touchant.

    • Charlotte le

      La mise en page n’est pas toujours aussi extrême que sur l’exemple en photo, d’ailleurs c’est l’un des rares paragraphes où le texte a un aspect figuratif 🙂