Écriture

5 raisons de commencer votre roman tout de suite

22/06/2020

Êtes-vous adepte de la petite phrase « Je commence demain » ?

Vous savez, cette tendance qu’on a tous plus ou moins à remettre nos objectifs à plus tard. « J’arrête de fumer lundi », « Je me mets au sport en janvier », « Je mange sain après la raclette de ce week-end » … Et en ce qui nous concerne, le fameux : « Je commence mon roman l’an prochain » !

Le problème avec les bonnes résolutions et autres objectifs décalés dans le temps, c’est qu’on les concrétise rarement. Remettre son projet à demain est le meilleur moyen de ne jamais s’y consacrer. C’est ainsi que les années passent, nous éloignant d’un rêve qui était pourtant à portée de main.

Je ne sais pas si vous avez remarqué, mais bien souvent, le vrai déclic qui marche n’attend pas qu’on soit le premier jour du mois, ou qu’on tombe enfin sur une année bissextile 😊. Il nous pousse à agir dès aujourd’hui.

Mais c’est sans compter sur celle qui aime nous compliquer les choses : j’ai nommé la procrastination. Si on écoute sa petite voix insidieuse et convaincante, ce n’est jamais le bon moment pour se mettre à écrire.

La procrastination ne manque pas d’arguments. Elle nous souffle à l’oreille des prétextes auxquels il est bien naturel de croire … et qui nous empêchent de passer à l’action. Or, le meilleur moyen de dépasser ce blocage est justement de se mettre en mouvement tout de suite.

Si vous hésitez encore, voici 5 bonnes raisons de commencer votre roman sans plus attendre.

Alors, pourquoi vous y mettre maintenant ?

 

1. Parce qu’il n’y aura pas de meilleur moment

Vous n’avez pas le temps d’écrire ?

La vérité n’est pas très arrangeante : si vous raisonnez ainsi, vous risquez de ne jamais le trouver, ce temps. Nous avons tous un quotidien bien rempli, où il faut jongler entre obligations, loisirs et temps passé avec nos proches. À moins d’être à la retraite (et encore), personne ne se dit « Tiens, j’ai une heure de libre par jour, si je la consacrais à écrire un roman ? »

En réalité, il va falloir partir à la chasse au temps, pour capturer celui dont vous avez besoin pour votre projet. Sauf cas particulier (bébé qui vient de naître, dossier ultra important à rendre lundi prochain …) on peut tous trouver le temps.

✍️ Pourquoi ne pas remplacer le visionnage d’un épisode de votre série du soir par une séance d’écriture ? Ou vous lever une demi-heure plus tôt le matin ? Limiter les réseaux sociaux ? Ou encore vous mettre à écrire dans le train ?

Passez à l’action dès aujourd’hui car il n’y aura pas de meilleur moment 😊

 

2. Pour dépasser le syndrome de l’imposteur

Parfois, le prétexte qui nous empêche d’écrire est plus insidieux : on juge le statut d’écrivain trop intimidant. Comme s’il s’agissait d’un état supérieur, auquel on a l’impression de ne pas pouvoir prétendre …

Cette peur appartient au syndrome de l’imposteur et elle est très banale. La bonne nouvelle, c’est qu’il s’estompe assez vite quand on concrétise son projet. La mauvaise, c’est qu’il nous bloque parfois au point de nous empêcher de passer à l’action. C’est alors un cercle vicieux qu’il faut briser.

Si c’est votre cas, commencez par remettre en question le fantasme que notre société a construit autour du mot « écrivain ». Après tout, la définition basique d’un écrivain est « une personne qui écrit des ouvrages littéraires ». Nul besoin d’être un génie pour être autorisé à travailler sur un roman !

Vous avez le droit de vous mettre à l’écriture comme d’apprendre à préparer de bons gâteaux.

✍️ La meilleure solution pour vaincre le syndrome de l’imposteur reste de vous lancer tout de suite. Faites taire vos inhibitions et jetez-vous à l’eau pour évincer ce blocage aussi trompeur que paralysant.

À lire aussi : Les bienfaits psychologiques de l’écriture

 

3. Parce que c’est le meilleur moyen d’apprendre

Lire des ouvrages ou des blogs sur l’écriture est une très bonne chose.

Cela permet de dédramatiser l’acte d’écrire, de se lancer dans son roman avec un premier socle de connaissances et aussi d’éviter certaines erreurs communes aux auteurs débutants.

Oui mais … La procrastination a plusieurs visages, et l’un d’entre eux est justement de nous pousser à accumuler les informations sans jamais passer à l’action.

Vous lisez assidûment des blogs sur l’écriture depuis plusieurs mois ou années, mais n’avez toujours pas écrit une ligne ? Alors vous êtes peut-être concerné par cette forme de procrastination.

✍️ La solution est de continuer à vous former, mais tout en vous mettant à écrire. Vous pouvez notamment faire des recherches sur un point précis au moment où le problème se présente à vous (Comment faire le plan de son roman ? Écrire une scène de combat ? Décrire un paysage ?) au lieu d’engranger les connaissances sans les mettre en pratique.

Appliquer un conseil d’écriture juste après l’avoir lu est d’ailleurs le meilleur moyen de l’apprendre vraiment !

 

4. Parce que bien écrire demande un peu de pratique

À mon sens, l’écriture est une forme d’artisanat. C’est-à-dire un art qui s’apprend par l’expérience et s’affute avec une pratique régulière.

Comme l’ébéniste tâtonne avant de façonner des merveilles en bois, l’auteur a besoin de pratiquer pendant un certain temps avant de savoir transformer les mots en récits captivants.

Bien sûr, certaines personnes sont plus douées que d’autres, mais personne n’écrit parfaitement dès le départ, et vous seriez surpris de découvrir les premiers écrits balbutiants de vos auteurs préférés.

D’où l’intérêt de vous mettre à écrire dès maintenant ! Si l’écriture d’un roman est un rêve que vous souhaitez réaliser un jour, vous y mettre tout de suite vous permettra d’amorcer la longue route vers la réussite de ce projet.

D’autant plus que l’écriture d’un seul roman dure longtemps (quelques mois pour les plus rapides, des années pour les autres). Si vous avez plusieurs projets de romans en tête, plus vous vous y mettrez vite, plus vous pourrez en concrétiser.

À lire aussi : Comment écrire son roman plus vite ?

✍️ N’ayez pas peur de mal écrire car un premier jet est toujours un brouillon qu’il faut retravailler. Ne vous bloquez pas si vous avez l’impression que vos premières pages sont maladroites : vous pourrez les réécrire plus tard … Pourquoi pas à la fin de votre roman, quand vous aurez affûté votre plume ?

 

5. Pour transformer l’étincelle en feu sacré

On ressent souvent une exaltation unique quand on est aux prémices de son roman.

On bouillonne d’idées : les personnages commencent à prendre vie dans notre imagination, des bouts de dialogues fusent, des paysages s’esquissent … Bref, on est habité par l’énergie débordante de notre projet naissant.

Mais le risque, avec la passion, c’est de la laisser s’éteindre. C’est ce qui nous guette quand on laisse traîner un projet trop longtemps …

D’où l’intérêt de vous lancer tout de suite !

Si vous êtes passionné par le projet de roman qui vous anime, mettez-vous au travail sans hésiter. N’attendez pas que la flamme s’éteigne et devienne feu de paille. Faites prendre l’étincelle pour la transformer en feu sacré !

✍️ Commencez directement à écrire ou à travailler sur la création de votre plan, si vous voulez en faire un. L’essentiel est d’ancrer votre exhalation dans un travail concret, de lui faire prendre corps pour lancer la mécanique, de profiter de cette belle énergie pour démarrer sur les chapeaux de roues.

 

Vous voyez, les raisons de commencer votre roman tout de suite ne manquent pas …

 

FICHE CADEAU

Je vous ai préparé une fiche Planning d’écriture pour vous aider à vous organiser 🙂

Imprimez cette fiche pour y noter le nombre de mots que vous écrivez par jour, semaine et mois, afin d’atteindre plus facilement vos objectifs !

Vous pouvez télécharger la fiche gratuitement en indiquant votre prénom et votre e-mail dans l’encadré ci-dessous, qui vous inscrira à ma newsletter (une fois par semaine, je vous présenterai le nouvel article « conseils d’écriture » publié sur mon blog).

Vous recevrez aussitôt le lien de téléchargement de la fiche par e-mail.

CADEAU BONUS
FICHE PLANNING D'ECRITURE
Entrez votre prénom et votre e-mail pour vous inscrire à ma newsletter et recevoir gratuitement la fiche Planning d'écriture
  Vos informations ne seront jamais divulguées à une tierce personne

Vous pourriez aussi aimer

6 Commentaires

  • Répondre Valentine le 22/06/2020 à 11 h 46 min

    Merci pour tous tes conseils 🙂

    • Répondre Charlotte le 22/06/2020 à 11 h 50 min

      De rien Valentine, merci pour ton message 🙂 !

  • Répondre Elsa R. le 22/06/2020 à 21 h 18 min

    Merci beaucoup. Clairement ce qui me bloque c’est le syndrome de l’imposteur. C’est terrible… J’ai un semblant de trame, j’ai réfléchi au caractère du personnage principal mais je ne me suis pas lancée. Tes articles sont très motivants. Je prends enfin le temps de laisser un message pour te le dire. Bon bah y’a plus qu’à!

    • Répondre Charlotte le 23/06/2020 à 10 h 20 min

      Merci pour ton message Elsa !

      Oui je crois que le syndrome de l’imposteur est un problème pour beaucoup d’aspirants auteurs. Mais c’est déjà génial d’avoir un début de trame et une idée du personnage principal. Il n’y a plus qu’à te lancer 😉

  • Répondre Kerjul fait de la prose le 25/06/2020 à 18 h 33 min

    Merci pour l’article ! En effet, plein de bonnes raisons pour commencer maintenant !
    Mais parfois ça aide aussi de se dire : « Je commence en janvier ! »
    Moi, ça m’a forcée à terminer ma planification avant, qui sinon aurait pu s’éterniser, haha 😅

    • Répondre Charlotte le 25/06/2020 à 19 h 01 min

      Héhé mais pour moi la planification fait partie du boulot (donc en un sens, tu as commencé avant janvier) 😉 !

    Répondre à Elsa R. Annuler le commentaire