Écriture

Comment créer une ambiance immersive dans votre roman ?

03/05/2021

Ambiance chaleureuse ou angoissante, poétique ou mystérieuse, triste ou enchanteresse … Il existe mille et une atmosphères, et savoir les déployer est essentiel pour écrire un roman immersif.

Loin d’être seulement descriptive, une ambiance réussie suscite des émotions chez le lecteur, elle lui permet d’accrocher à la scène et de s’impliquer dans l’histoire … Qui ne s’est pas senti mal à l’aise à la lecture de Shining ? Ou transporté par un sentiment de magie entre les pages d’Harry Potter ?

À l’opposé d’une description trop plate, une atmosphère bien sentie plonge le lecteur dans le roman comme dans un monde parallèle. Elle lui donne envie d’y revenir pour vivre encore cette immersion magique qu’offre la lecture.

L’ambiance n’en reste pas moins un concept abstrait et délicat à mettre en place … J’ai donc eu envie de réfléchir au sujet et de vous proposer 5 moyens concrets d’instaurer des atmosphères marquantes dans les scènes de vos romans 🙂

1. Bien choisir les détails de la scène

Instaurer une ambiance passe avant tout par le choix des détails. Attention, cela ne veut pas dire qu’il faut écrire des descriptions à rallonge ! Au contraire, celles-ci sont à éviter si vous ne voulez pas que l’on s’endorme sur votre livre.

👉 Choisissez avec soin quelques détails marquants et bien ciblés qui frappent l’imaginaire.

📚 Dans Harry Potter, J.K. Rowling n’a besoin que de deux phrases pour brosser l’atmosphère glaçante qui règne dans la classe du Professeur Rogue :

« Le cours avait lieu dans l’un des cachots. Il y faisait plus froid que dans le reste du château, et les animaux qui flottaient dans des bocaux de formol alignés le long des murs rendaient l’endroit encore plus effrayant. »

2. Utiliser les cinq sens

Dans la réalité, nous nous imprégnons des atmosphères qui nous entourent avec tous nos sens. Il est donc logique de reproduire le même phénomène dans nos romans !

👉 Pour créer une ambiance immersive, utilisez la vue mais aussi l’ouïe, le toucher, l’odorat et pourquoi pas le goût, si la scène s’y prête. Encore mieux : faites en sorte que les perceptions des différents sens se complètent et se répondent.

📚 Dans Le cirque des rêves, Erin Morgenstern dépeint une ambiance festive et enchanteresse qui fait appel à tous les sens :

« Le cirque paraît désert, à l’abandon. Mais tu crois sentir un parfum de caramel flotter dans la brise du soir sous l’odeur fraîche des feuilles d’automne. (…) Tout d’abord retentit un bruit sec qui couvre à peine le vent et les conversations. Un claquement léger, telle une bouilloire sur le point de siffler. Puis la lumière jaillit. De petites ampoules se mettent à scintiller à la surface des chapiteaux, comme si le cirque était entièrement recouvert de lucioles étincelantes. La foule qui attend se tait en admirant ce déploiement de lumière. »

3. Imager sa plume

Une plume imagée et des expressions visuelles vous aideront à instaurer des ambiances marquantes. En effet, en créant des images dans l’esprit du lecteur, elles rendront l’atmosphère plus palpable et immersive …

📚 La Voix des Ombres de Frances Hardinge déploie une ambiance gothique très typée. Dans cet extrait, l’auteur utilise une image forte en comparant un manoir à un être diabolique doté de cornes :

« Au-delà d’une assemblée maléfique d’ifs sombres aux troncs tordus, se dressait une immense bâtisse, à la façade grise et sans grâce. Deux tours s’élevaient au-dessus de sa façade comme des cornes difformes. C’était Grizehayes.»

👉 Plongez-vous dans votre passage pour en saisir l’émotion principale, puis cherchez l’image, la plus visuelle possible, qui pourrait l’évoquer tout en frappant l’imaginaire. Choisissez une image cohérente avec le style général de votre roman.

À lire aussi : Utiliser les figures de style pour imager son roman

4. Jouer avec les symboles

Introduire un motif symbolique et le répéter dans le récit, en plus de souligner le thème du roman, peut instaurer une certaine ambiance. Le grand classique, c’est le ciel orageux qui symbolise les affres des personnages et déploie une atmosphère tourmentée en même temps …

📚 Dans Roméo et Juliette, le thème de la mort est omniprésent dans le vocabulaire employé par les héros, préfigurant leur fin tragique. Cet effet nimbe la pièce de Shakespeare d’une ambiance poétique et funeste.

« JULIETTE : Ami, je le voudrais aussi, mais je te tuerais à force de caresses. Bonne nuit ! bonne nuit ! Si douce est la tristesse de nos adieux que je te dirais : bonne nuit ! jusqu’à ce qu’il soit jour. »

👉 Stephen King nous conseille d’écrire un premier jet rapide, et de nous pencher sur la portée symbolique de notre roman en phase de réécriture. Il suggère alors de chercher les éléments symboliques que nous avons glissés inconsciemment dans le texte, et de les accentuer dans une version retravaillée du roman.

5. Faire des recherches minutieuses

De nombreux types de récits nécessitent un travail préliminaire : le roman historique demande de faire des recherches sur la période concernée, le polar sur les techniques d’enquête, le récit exotique sur le pays en question, le roman fantasy sur le monde à construire … et j’en passe !

Ces recherches sont d’autant plus importantes qu’elles vous donneront la matière première à utiliser dans la création de vos ambiances.

👉 Ciblez vos recherches en fonction du genre et du cadre de votre roman. Votre récit se déroule dans la nature islandaise ? Le lecteur qui l’achètera voudra être plongé dans l’ambiance sauvage et étrange de ces paysages ponctués de glaciers et de volcans … Vos recherches devront donc cibler cet angle.

📚 Pour sa saga Lady Helen, Alison Goodman a fait un énorme travail de recherche afin de reconstituer l’ambiance du Londres mondain du 19ème siècle :

« Le trône, surmonté d’un dais de velours rouge, était entouré d’un large demi-cercle de courtisans et d’invités empêchant de voir la reine. Un immense lustre en cristal pendait au plafond. Son éclat faisait miroiter les diamants autour des cous et des poignets, et le lion d’or et la licorne d’argent surmontant noblement le trône ressortaient avec une extrême netteté. »

Voilà pour cet article sur les ambiances !

Et vous, quelles sont vos astuces pour créer des atmosphères immersives dans vos récits ?

Y a-t-il une ambiance de roman qui vous a particulièrement marqué ?

À lire aussi : 7 façons d’exprimer les émotions de vos personnages

Vous pourriez aussi aimer

8 Commentaires

  • Répondre Abdelhamid le 03/05/2021 à 10 h 38 min

    Merci infiniment pour cet article. Vous avez déjà tout dit! Pour ma part, l’ambiance qui m’a le plus marqué était celle du village de Horshaw, dans la saga L’épouvanteur de Joseph Delaney.
    « Nous suivîmes une étroite rue pavée, frôlant les murs sales pour éviter les nombreux chariots remplis de charbon, qui luisait sous la pluie. Les lourds chevaux de trait peinaient sous le poids de leur chargement, leurs sabots dérapaient sur les pavés mouillés.
    Il y avait peu de passants, mais les rideaux de dentelle se soulevaient furtivement à notre passage. Nous croisâmes un groupe de mineurs aux visages rudes, qui montaient prendre leur service de nuit en discutant à voix haute. En nous voyant, ils se turent brusquement et se mirent en file, du côté opposé de la rue, pour nous éviter. L’un d’eux esquissa même un signe de croix. »

    • Répondre Charlotte le 03/05/2021 à 11 h 52 min

      Merci pour cet extrait, qui illustre bien le thème de l’ambiance ! On y retrouve quelques détails marquants (j’aime beaucoup l’image des chevaux dont les sabots dérapent, très visuelle, et la réaction craintive des passants qui en dit beaucoup).

  • Répondre Jessica le 03/05/2021 à 11 h 07 min

    Encore un superbe article ! Pour ma part, j’essaie d’écrire une fiction et pour le moment je n’ai pas encore d’ambiance particulière. Je garde tous ces conseils en mémoire pour lorsque j’aurais fini le premier jet 🙂 je verrai à ce moment là quels sont les éléments symboliques comme le conseille Stephen King.
    Merci pour cet article

    • Répondre Charlotte le 03/05/2021 à 11 h 55 min

      Merci beaucoup ! En effet ce travail de la symbolique est super intéressant, d’ailleurs le livre de Stephen King (Écriture, Mémoires d’un métier) est riche en excellents conseils de ce genre.

  • Répondre Lilas le 05/05/2021 à 1 h 08 min

    Génial ! L’ambiance qui m’a le plus marquée est évidement Hunger Games (je n’ai pas le texte sous les yeux), tous les décors sont extrêmement bien détaillés, j’adore !

    • Répondre Charlotte le 05/05/2021 à 10 h 11 min

      Merci ! Ah là là Hunger Games 😍 … Le premier tome m’avait vraiment marquée, d’ailleurs j’aimerais le relire un de ces jours pour écrire un article « leçons d’écriture tirées de … »

  • Répondre Judith le 09/05/2021 à 19 h 05 min

    Merci beaucoup pour cette article
    J’essaie d’écrire un roman dans un monde parallèle (mais pas magique) et du coup j’ai crée plein de détail. Par exemple, mon héroïne est souvent relié à des fleurs. Je sais pas si ça donne une ambiance, peut être plus des caractéristique particulière à mes personnages. Mais du coup ça marque l’univers.
    Sinon la passe miroir m’a beaucoup marqué pour son univers très très travaillé et très riche.

    • Répondre Charlotte le 10/05/2021 à 10 h 12 min

      De rien 😘. J’ai aussi adoré La Passe-Miroir, pour son univers si fort justement ! Ton histoire de fleurs me semble vraiment intéressante à développer, j’imagine que ça apporte une touche poétique ou symbolique à l’ambiance de ton roman.

    Laisser un commentaire