Écriture

Le Hareng Rouge ou l’art de surprendre ses lecteurs

12/10/2020

Aujourd’hui je vais vous parler d’un procédé littéraire nommé Hareng Rouge. Rassurez-vous, il n’est pas question de poisson mais bien d’écriture dans cet article 😉

Dans le domaine littéraire, un Hareng Rouge consiste à élaborer une fausse piste, que l’on glisse dans son roman en espérant que le lecteur morde à l’hameçon. Pourquoi donc ? Pour le tromper jusqu’à la révélation finale, pardi ! Et ainsi mieux le surprendre lorsqu’il découvrira la vérité.

Mais d’où vient l’expression surprenante de Hareng Rouge ?

Elle est tirée d’une ancienne pratique de chasse, où l’on faisait sentir un poisson à un chien pour détourner son flair de la piste réelle. Idem pour le lecteur de notre Hareng Rouge, tellement accaparé par la fausse piste qu’on lui brandit sous le nez, qu’il ne voit pas le pot aux roses avant le coup de théâtre final.

Le Hareng Rouge est un grand classique des romans policiers. Vous l’avez sûrement remarqué : les auteurs de polars adorent laisser entendre que tel ou tel personnage est suspect … pour mieux cacher le vrai coupable.

Mais ce procédé peut être utilisé dans tous les genres littéraires. Il fait partie de la boite à outils que chaque auteur devrait posséder pour construire une intrigue bien huilée.

Le Hareng Rouge en deux exemples

Le faux coupable

Illustrons ce concept avec l’un des exemples les plus célèbres de Hareng Rouge, tiré de Harry Potter à l’École des Sorciers de J.K. Rowling.

[SPOILER ALERT : je dévoile le dénouement du livre …]

Dans ce premier tome, dès qu’on apprend que Voldemort a un complice à Poudlard, tous les soupçons se tournent vers le professeur Rogue. En effet, qui de plus suspect que cet ancien Mangemort à l’allure sinistre, qui fait preuve d’une haine farouche à l’égard de Harry ?

Pourtant, lors du climax de l’histoire, on découvre avec stupéfaction que Rogue est innocent. C’est Quirrell, un professeur bien plus effacé et d’apparence inoffensive, qui est possédé par Voldemort et lui a permis de revenir à Poudlard.

Grâce à la fausse piste de Rogue, le lecteur est pris de court par cette révélation, qu’il aurait peut-être vue venir si le Hareng Rouge n’avait pas subtilement détourné son attention.

La réalité cachée

Mais le Hareng Rouge n’est pas forcément un personnage suspecté d’un crime. Il peut aussi s’agir d’une réalité plus large que l’on dissimule. Le livre Nous les Menteurs de E. Lockhart nous en offre un bel exemple.

[SPOILER ALERT : ici aussi, je raconte la fin !]

Cadence est une adolescente traumatisée par un drame dont elle ne se souvient pas, survenu quelques années plus tôt sur l’île privée de sa famille.

Dans le livre, nous suivons Cadence lorsqu’elle retourne sur l’île du drame … Pendant toute l’histoire, accompagnée de ses cousins qu’elle retrouve pour l’occasion, la jeune fille tente de dénouer les fils de l’accident qui lui a ôté la mémoire et la santé mentale.

Ce n’est qu’au dénouement que l’on apprend la vérité : ses cousins ont été tués lors de cet accident, d’où le traumatisme de la jeune fille. Les adolescents avec qui on la voit interagir ne sont donc que des projections de son esprit tourmenté. Ou des fantômes, qui sait … En tout cas, il ne s’agit pas d’êtres humains en chair et en os, comme on le croyait pendant tout le livre.

Un Hareng Rouge, c’est aussi cela : faire croire à une fausse réalité pour cacher la véritable.

En complément, voici une liste de films à voir pour bien cerner les mécanismes du Hareng Rouge :

  • L’Odyssée de Pi (à lire aussi d’ailleurs)
  • Fight Club
  • Usual Suspect
  • Sixième Sens
  • Shutter Island
  • Le Prestige

Comment préparer un hareng rouge ?

Lui donner une âme

Il faut avant tout que le Hareng Rouge ait une consistance. Construisez-lui une épaisseur, une complexité, une importance dans votre histoire. Évitez par exemple le personnage plat et interchangeable, juste là pour les besoins de la fausse piste!

✍️ Dans Harry Potter, Rogue est bien plus qu’un figurant destiné à nous induire en erreur. C’est un personnage profond avec une présence physique, une personnalité, un passé et des contradictions … Et il a d’autres rôles dans l’histoire que de détourner notre attention de Quirrell.

Exploiter les non-dits

Les ellipses de dissimulation sont un bon moyen de faire mordre à l’hameçon ceux qui vous liront. Cachez la vérité sans mentir ouvertement mais en omettant de la montrer … Votre lecteur utilisera sa logique pour combler les trous que vous laisserez, et sera donc piégé par ses propres conclusions !

✍️ Dans Nous les menteurs, nous ne voyons jamais les cousins interagir avec d’autres personnages que Cadence. Nous en concluons qu’ils préfèrent rester entre eux parce qu’ils sont ados, parce que les relations avec les adultes sont tendues, ou encore parce que l’auteur a choisi de ne pas nous montrer les scènes en famille … La réalité est bien différente : si les cousins ne parlent qu’avec Cadence, c’est tout simplement parce qu’elle est la seule à les voir.

Intégrer le Hareng Rouge à l’intrigue

Mêler le vrai et le faux

La petite sœur de la fausse piste est bien entendu la vraie. Celle-ci aussi doit être préparée tout au long de l’intrigue par des indices discrets. Lorsque votre lecteur apprendra la vérité, il ne doit pas se dire « Ah bon ? » mais plutôt « Bien sûr, pourquoi n’ai-je rien vu venir ? ».

Semez donc des indices, visibles mais pas trop. La vérité ne doit pas sauter aux yeux, elle doit se faire discrète et se cacher derrière le Hareng Rouge. N’oubliez pas que c’est la fausse piste qui permettra à la vraie de passer inaperçue. Tout est une question de dosage entre le vrai et le faux !

✍️ Dans Harry Potter, quand on apprend que Quirrell est le complice de Voldemort, certains détails glissés tout au long du livre nous reviennent en tête et font tilt. Nous comprenons enfin l’utilité de l’énorme turban de Quirrell (qui cache la tête de Voldemort) (oui oui, Quirrell a un visage démoniaque greffé à l’arrière du crâne) , l’origine de son bégaiement et de son comportement effrayé (il est à la solde de son maître mais aussi terrorisé par lui) et le sens du voyage mystérieux qu’il a effectué pendant les vacances (où il a rencontré Voldemort).

Le principe de vraie piste dissimulée tout au long du récit rejoint le concept de Fusil de Tchekhov, sur lequel j’ai écrit un autre article ici

Préparer une fin époustouflante

L’intérêt du Hareng Rouge est donc de détourner l’attention du lecteur, pour mieux le surprendre par la révélation finale.

Vous voyez, le genre de dénouement qui vous retourne le cerveau en vous faisant voir l’histoire sous un angle totalement différent ? C’est à ce moment que le Hareng Rouge dévoile sa vraie nature : celle du faux-semblant.

Votre révélation doit mettre une claque, mais aussi faire sens avec les indices de la vraie piste glissés tout au long du récit : rappelez-les subtilement lors du dénouement. Cela dit, donnez aussi du sens à votre Hareng Rouge lors de cette révélation. N’oubliez pas : il doit avoir de la profondeur et de l’ancrage dans votre intrigue.

✍️ Dans Harry Potter, Voldemort s’explique lors de sa confrontation finale avec Harry. Il lui révèle que c’est Quirrell qui l’a aidé, mais lui donne aussi des informations sur Rogue. Il lui confirme que Rogue le hait, comme il le pensait, mais que ce n’est pas lui qui a essayé de le tuer. En réalité, Rogue soupçonnait Quirrell dès le début et cherchait à le démasquer, d’où son comportement suspect … Grâce à ces explications sur le Hareng Rouge, on comprend le comportement de Rogue et il ne tombe pas comme un cheveu sur la soupe !

Une dernière remarque, à prendre en compte lors de la construction de votre intrigue : attention à ce que votre vraie fin soit à la hauteur de ce que laissait croire le Hareng Rouge. Il m’est déjà arrivée d’être déçue lors du dénouement d’un livre, parce que la fausse piste promettait une fin meilleure que la vraie …

FICHE CADEAU

J’ai créé une fiche PDF présentant 4 procédés narratifs pour rendre une intrigue captivante 😉

Vous pouvez télécharger la fiche gratuitement en indiquant votre prénom et votre e-mail dans l’encadré ci-dessous, qui vous inscrira à ma newsletter (une fois par semaine, je vous présenterai le nouvel article « conseils d’écriture » publié sur mon blog).

Vous recevrez aussitôt le lien de téléchargement de la fiche par e-mail.

CADEAU BONUS
FICHE PROCEDES NARRATIFS
Entrez votre prénom et votre e-mail pour vous inscrire à ma newsletter et recevoir gratuitement la fiche Procédés narratifs
  Vos informations ne seront jamais divulguées à une tierce personne

Vous pourriez aussi aimer

2 Commentaires

  • Répondre Enirtourenef le 18/10/2020 à 15 h 30 min

    Je ne me sens pas du tout capable à l’heure actuelle de gérer un truc comme ça !

    • Répondre Charlotte le 19/10/2020 à 11 h 03 min

      Oh avec un bon plan, ce n’est pas si compliqué à gérer 😉

    Laisser un commentaire