Écriture

Écrire le climax de son roman

01/03/2021

Dans la construction de l’intrigue d’un roman, le climax tient une place primordiale, c’est même l’une des étapes les plus importantes du récit ! Il s’agit en effet du point culminant d’une histoire. Il se situe à la fin du livre, au moment ultime de l’intrigue, juste avant la résolution qui clôt le roman.

Le climax, c’est quand Harry Potter affronte Voldemort, ou quand Roméo et Juliette mettent fin à leurs jours. Voyez comme le climax peut prendre une forme différente selon le genre littéraire … même si, à chaque fois, c’est un condensé d’action ou d’émotion qui se pose en point d’orgue du roman.

Autant dire que, s’il y a un passage à ne pas rater quand on écrit un roman, c’est bien le climax.

Voici 4 pistes pour soigner celui de votre histoire !

1. Concevoir le climax avant le reste

Pour vous assurer de la force de votre climax, vous pouvez tout simplement l’imaginer avant d’écrire votre roman. En effet, l’idéal, pour une fin réussie, c’est de l’avoir en tête en premier, et de dérouler ensuite le fil de son récit autour de cette chute. Si vous construisez toute votre intrigue autour du climax, il aura toutes les chances d’être fort et cohérent.

✍️ Avant d’écrire votre roman, préparez votre intrigue en faisant un plan, même rudimentaire. Ainsi, votre histoire sera bien huilée et conduira à votre climax comme des rails menant à destination.

2. Jouer sur l’intensité

N’oubliez pas que le climax est, du point de vue de l’émotion et de la tension, le moment le plus fort de votre histoire. Ce n’est pas pour rien si dans beaucoup de livres, cette étape est associée à un affrontement spectaculaire, menant à la mort de l’un des adversaires. Évitez donc l’eau tiède, et faites le choix du grandiose ! Émotions violentes, lieux symboliques, révélations stupéfiantes … On ne dilue pas ce moment phare.

📖 Zoom sur : 2 exemples de climax

Dans Le Seigneur des Anneaux (J.R.R. Tolkien), parallèlement au combat acharné des armées des Terres du Milieu, les héros parviennent tant bien que mal à jeter l’anneau maléfique dans les flammes apocalyptiques de la Montagne du Destin.

Dans Ensemble c’est tout (Anna Gavalda), le climax se situe sur un tout autre registre. C’est le moment où Camille fait exploser en mille morceaux la carapace émotionnelle qu’elle avait érigée entre elle et les autres, et qui l’empêchait d’accéder à une relation amoureuse épanouie.

Ces deux climax sont très différents mais ils fonctionnent et sont marquants, chacun dans leur genre.

À lire aussi : 7 façons d’exprimer les émotions de ses personnages

3. Semer des indices au préalable

Le climax ne doit pas être isolé du reste de votre histoire, mais y être profondément relié. Tous les fils de votre intrigue se rejoignent lors de ce point culminant ! Le climax, c’est la récolte de ce que l’on a semé au fil du récit. Il s’agit d’un moment satisfaisant pour le lecteur, car tout s’imbrique et s’explique.

L’exemple le plus parlant en est le genre policier : lors de la révélation finale, les indices glissés au fil du récit prennent sens. Dans un roman psychologique, ce sera plutôt l’évolution intérieure du personnage, travaillée sur l’entièreté du roman, qui trouvera son apogée lors du climax … L’un dans l’autre, c’est tout le récit qui est façonné pour mener à cette chute.

🙊 Quand on lit un climax réussi, on a l’impression d’être à la fois surpris par ce qu’on lit et certain que l’histoire n’aurait pas pu se finir autrement. C’est le résultat de la préparation subtile du climax sur tout le roman, notamment grâce à l’évolution des personnages et aux indices glissés discrètement dans le texte !

À lire aussi : La technique narrative du Fusil de Tchekhov

4. Faire coïncider climax dramatique et émotionnel

Le climax dramatique est l’apogée des difficultés externes que rencontre le héros : un affrontement avec l’antagoniste, la résolution d’une enquête policière, le désamorçage d’une bombe … Le climax émotionnel, lui, est l’aboutissement du conflit interne du personnage : le combat contre ses propres démons, par exemple. Il fait vivre au héros un point de bascule émotionnel qui le changera à tout jamais.

Votre climax sera d’autant plus puissant si vous parvenez à faire coïncider ces deux types de bouleversement.

✍️ Faites vivre au héros une crise interne qui se fera l’écho du conflit externe, et qui trouvera sa résolution au même moment, lors du climax. Par exemple, le personnage peut avoir besoin de résoudre un conflit intime pour trouver la force de venir à bout du conflit externe qu’il doit affronter.

Et voilà pour cet article sur le climax du roman !

Quelques mots pour préciser qu’une histoire ne se termine pas avec le climax : le dénouement vient ensuite, permettant au récit de se stabiliser et à la tension de redescendre. Les personnages sortent alors de la situation de crise du récit pour retrouver une nouvelle forme d’équilibre, qu’elle soit positive ou pas … Un point que j’aborderai peut-être dans un autre article 😊 !

À lire aussi : Écrire un roman prenant grâce au cliffhanger

Vous pourriez aussi aimer

6 Commentaires

  • Répondre Lilas le 01/03/2021 à 19 h 05 min

    Bravo et merci pour ce super article! Mon climax dans mon roman ne correspond pas parfaitement à tes conseils, je vais l’améliorer.

    • Répondre Charlotte le 03/03/2021 à 11 h 18 min

      Merci pour ton message ! Après ton climax n’a pas à suivre précisément tous ces points, l’idéal c’est de les connaître et de les utiliser ou pas en fonction des spécificités de ton histoire.

  • Répondre Vanina le 01/03/2021 à 21 h 35 min

    Bonsoir, tu as raison d’insister sur ce point. En lisant ton article, je le suis aperçu de la nécessité de le travailler en profondeur. Merci !

    • Répondre Charlotte le 03/03/2021 à 11 h 18 min

      Merci beaucoup Vanina 😊

  • Répondre Enirtourenef le 02/03/2021 à 13 h 45 min

    Je crois que dans le mien je n’en ai pas. Ou alors c’est parce que j’ai raté ma fin (un BL m’a dit que j’avais raté ma fin). Ou alors c’est juste que j’ai pas de climax. C’est grave, docteur ?

    • Répondre Charlotte le 03/03/2021 à 11 h 21 min

      Hmmm peut-être que ton climax ne correspond pas à la définition que j’en ai faite dans cet article 🤨 ? Il y a bien une montée en puissance avant le dénouement ? Après chaque roman a ses spécificités et son fonctionnement, il ne faut pas forcément se calquer sur d’autres schémas si tu le sens bien comme ça …

    Laisser un commentaire