Écriture

3 leçons d’écriture tirées de Roméo & Juliette

29/03/2021

S’il y a bien une histoire d’amour qui a marqué la littérature, c’est Roméo & Juliette. C’est donc à elle que je consacre cette nouvelle analyse de classique sous l’angle de l’écriture !

La célèbre tragédie de Shakespeare a tant infusé notre culture que nous la connaissons tous, de près ou de loin. Le dramaturge anglais nous y raconte l’histoire de Roméo Montaigu et Juliette Capulet, qui s’aiment malgré la haine féroce que se vouent leurs familles. Leur destin funeste est devenu culte depuis des siècles, et a fait l’objet de nombreuses adaptations et réinterprétations.

Êtes-vous prêt à faire un voyage dans le temps ? Je vous emmène dans la belle Vérone du 15ème siècle, entre bals mondains, duels à l’épée et déclarations d’amour au balcon …

1. Écrire une histoire d’amour et de haine

Ces deux sentiments contradictoires sont le socle de l’histoire de Roméo & Juliette. Leur enchevêtrement donne sa tonalité si particulière au récit. Ils sont le ciment du conflit qui forme l’intrigue.

Parlons d’amour pour commencer ! Et plus précisément d’amour impossible, puisque c’est lui qui caractérise le lien tristement célèbre entre Roméo et Juliette. Cet amour foudroyant et absolu s’illustre tout au long de l’histoire : de la scène du balcon au suicide final, qui montre que les deux héros préfèrent mourir plutôt que vivre l’un sans l’autre.

Or, si leur amour est marquant, c’est justement parce qu’il est impossible. C’est ce qui le rend poignant et inoubliable. Cette thématique forte est d’ailleurs présente dans de nombreux classiques ayant traversé le temps (Tristan et Iseult, Les hauts de Hurle-Vent, Cyrano de Bergerac …).

Cet amour tourmenté est la conséquence directe du deuxième sentiment qui porte le récit : la haine … Car c’est la vive hostilité entre les familles Capulet et Montaigu qui empêche les deux héros de vivre ensemble. Si l’amour entre Roméo et Juliette s’illustre intensément dans la pièce, il en est de même pour la haine unissant leurs familles, avec les bagarres entre les clans et les morts qui en découlent.

Dans l’œuvre, l’amour et la haine sont deux forces écrasantes qui s’opposent et s’imposent aux héros, les laissant impuissants et réduits à un choix funeste. Toute la force de la pièce de Shakespeare réside dans l’intensité et l’affrontement de ces sentiments contraires.

✍️ Pour écrire une histoire d’amour poignante, créez du conflit ! Plus vous mettrez d’obstacles entre les amants, plus vous les tourmenterez, et plus votre récit captivera votre lecteur, qui craindra pour l’issue de leur relation et ses conséquences sur les personnages …

À lire aussi : 7 façons d’exprimer les émotions de vos personnages

2. Rendre captivante une fin connue d’avance

Roméo & Juliette a marqué les esprits par sa fin magistrale, aboutissant à la mort des deux héros. Ce qui est d’autant plus fort ici, c’est qu’il n’y a pas de réelle surprise : ce dénouement funeste est annoncé au début et est omniprésent dans le récit.

Et c’est justement ce sentiment d’inévitabilité qui rend cette fin si puissante.

Shakespeare mentionne donc le dénouement dès le prologue, où nous apprenons que Roméo et Juliette vont tomber amoureux et mourir.

Ce choix peut surprendre, mais il est payant : la curiosité du lecteur/spectateur est piquée au vif, il sait qu’il va être question d’une histoire déchirante et riche en émotion. Cela donne une résonnance particulière au déroulement de l’intrigue. L’enjeu n’est plus de savoir comment la pièce se termine, mais quelles péripéties vont mener les personnages jusque-là.

Les rebondissements imaginés par Shakespeare, eux, nous sont inconnus, ils nous surprennent et rendent la pièce poignante : la lettre où Juliette explique le subterfuge de son faux suicide n’arrive pas à destination, Roméo la voit inconsciente et la croit morte, il prend du poison à son tour avant qu’elle ne s’éveille …

Enfin, Shakespeare est un as de la préfiguration (l’art de glisser des indices avant-coureurs de la fin tout au long d’une histoire). Ainsi, la symbolique du funeste drape l’œuvre, et les indices de la mort future des protagonistes sont nombreux. Cela marque inconsciemment le lecteur/spectateur, le plonge dans une ambiance à la fois poétique et tragique avec une impression de destin implacable.

Cette symbolique est présente dès les premiers mots que Juliette adresse à sa nourrice à propos de Roméo, lorsqu’elle cherche à savoir qui il est :

Va, demande son nom. S’il est marié, mon tombeau, je le crains, sera mon lit de noces.

Juliette à sa nourrice, Acte I Scène 5

✍️ Vous aussi, jouez avec l’inévitable pour tenir votre lecteur en haleine. Maniez les fils de votre intrigue pour créer de la friction entre ce que le lecteur sait de la fin (la mort des héros dans Roméo & Juliette) et ce qu’il souhaite secrètement malgré tout (que leur amour soit victorieux), d’autant plus que les deux personnages semblent prêts du but. C’est à la jonction de ces deux élans contraires que nait la tension du tragique.

À lire aussi : Imager son roman avec les figures de style

3. Retranscrire les affres de l’adolescence

La pièce de Shakespeare peut également être vue comme un symbole de l’adolescence et de ses problématiques … Les deux héros de l’histoire sont d’ailleurs particulièrement jeunes : si Roméo est un peu plus âgé, Juliette, elle, n’a pas encore quatorze ans !

Les tourments de l’amour ont une place primordiale dans la pièce, avec toute l’intensité de ces sentiments à l’adolescence. Dans le texte, il est même dit que Roméo est plus amoureux de l’amour lui-même que de quiconque. On peut en effet se questionner sur la versatilité du jeune homme, et sur sa capacité à différencier amour et désir. Épris de Rosaline au début de l’histoire, il l’oublie instantanément pour tomber fou amoureux de Juliette dès qu’il l’aperçoit …

C’est aussi la difficulté à maîtriser son impulsivité, caractéristique de l’adolescence, qui marque l’œuvre de Shakespeare : les jeunes des deux familles passent leur temps à se battre au lieu de réfléchir pour trouver une solution à leurs querelles (Roméo tue d’ailleurs plusieurs de ses adversaires au combat).

Enfin, la grande difficulté, pour nos deux héros, c’est de s’affranchir de l’autorité parentale. L’univers de Roméo & Juliette est strictement patriarcal, impossible pour les enfants de se soustraire à la loi édictée par leurs pères. Celui de Juliette lui impose d’épouser un homme qu’elle n’aime pas, et il est inenvisageable pour les deux familles rivales de voir leurs enfants s’unir.

Ainsi, la pièce de Shakespeare parle aussi de la nécessité pour la nouvelle génération de briser les barrières institutionnalisées par les adultes, de faire sauter les carcans pour vivre leur vie comme ils l’entendent …

✍️ Si vous écrivez pour les adolescents ou les jeunes adultes, mettez-vous dans leur peau pour créer une connexion entre vos personnages et vos futurs lecteurs. Remémorez-vous vos questionnements, vos passions et vos luttes, quand vous aviez entre 15 et 25 ans. Notez que souvent, dans les romans dédiés aux ados, les héros se rebellent contre quelque chose ou quelqu’un (que ce soit le méchant d’un roman fantasy ou le gouvernement totalitaire d’un univers post-apocalyptique). L’adolescence est une période riche en émotion, alors mettez de l’intensité dans votre histoire !

Voilà pour cette nouvelle œuvre analysée sous l’angle de l’écriture 😋

Réfléchir à ces articles me donne toujours plein d’idées pour mes projets d’écriture à venir ! Aimez-vous ce type de chroniques ? Quel autre classique aimeriez-vous que je décortique ?

À lire aussi : 4 leçons d’écriture tirées d’Orgueil et Préjugés

Vous pourriez aussi aimer

2 Commentaires

  • Répondre Lilas le 29/03/2021 à 13 h 31 min

    Joli article, comme toujours sur un livre et aussi un film que j’aime beaucoup. Je l’ai revu dernièrement et sincèrement, j’ai pleuré, encore. C’est une très belle histoire!

    • Répondre Charlotte le 29/03/2021 à 18 h 19 min

      J’aime le film aussi, je le trouve visuellement très beau (et émouvant) !

    Laisser un commentaire