Écriture

Écrire le synopsis de son roman pour un éditeur

03/08/2020

Vous devez envoyer le synopsis de votre roman à une maison d’édition pour accompagner votre manuscrit, et vous ne savez pas comment vous y prendre ?

Alors vous êtes au bon endroit : aujourd’hui, on va parler de ce petit bout de texte qui a tendance à provoquer une poussée d’urticaire subite chez les auteurs qui s’y frottent 🤯 …

J’ai nommé le synopsis, ou résumé complet de l’intrigue d’un roman.

On ne va pas se mentir : si l’acte de résumer nos précieux romans nous donne des sueurs froides, c’est parce qu’il nous donne l’impression de saboter notre travail. D’en fournir une version sèche et sans saveur, amputée des nombreuses subtilités sur lesquelles on a bossé pendant si longtemps.

Pire : écrire un synopsis nécessite de dévoiler la fin de notre intrigue. Oui, vous avez bien lu ! En l’apprenant, le petit cœur du romancier se serre. Il se dit que l’effet de surprise de son histoire sera ruiné et que, de fait, son manuscrit ne sera pas évalué à sa juste valeur …

Je ne suis pas certaine que ces craintes soient fondées, mais, une chose est sûre : la plupart des auteurs n’aiment pas résumer leur livre. Que ceux qui se sentent concernés lèvent la main !

🙋‍ *moi*

En ce qui me concerne, quand rien de spécial n’est demandé par l’éditeur, je préfère m’abstenir d’envoyer un synopsis. Je me contente de joindre au manuscrit un petit résumé en quelques lignes, façon pitch ou quatrième de couverture, que je trouve bien plus avantageux pour présenter mon roman (pour écrire un résumé court lisez mon article Écrire le résumé de son roman)

Mais certains éditeurs demandent clairement de fournir un synopsis. Ou sa variante, un « résumé complet dévoilant la fin de l’intrigue ».

Pourquoi les éditeurs nous demandent-ils un synopsis ?

Parce qu’un éditeur reçoit énormément de manuscrits, dont beaucoup ne sont pas adaptés à sa ligne éditoriale, ou dont l’histoire ne tient pas la route.

Or, la lecture d’un texte de 200 pages prend du temps et il ne peut pas se permettre de lire tout ce qu’il reçoit. D’où l’intérêt de demander un synopsis pour accompagner le manuscrit : ce résumé complet est une manière de jauger votre livre pour voir s’il vaut la peine de passer du temps dessus.

Voilà pourquoi, si l’éditeur demande expressément un synopsis et que vous n’en fournissez pas, votre roman risque de finir sur la pile des manuscrits refusés sans avoir été ouvert.

Maintenant qu’on a vu à quoi servait le synopsis, on va s’efforcer d’en créer un en béton, qui donnera envie de lire votre roman sans plus attendre. Au lieu de bâcler ce texte, qui, s’il est mauvais, desservira votre roman, faites-en un atout qui lui donnera toutes ses chances !

Bien sûr, écrire un bon synopsis demande des efforts. Mais pour ne pas vivre ce travail comme une corvée, voyez-le comme un jeu d’écriture, un nouveau format à expérimenter. Au lieu d’essayer de faire passer cette tâche ingrate le plus vite possible, relevez le défi d’écrire un bon synopsis.

C’est une excellente manière de rendre ce travail intéressant tout en produisant le meilleur résumé possible 😊

Comment écrire un bon synopsis de roman ?

Faire simple et concis

Dans l’idéal, un synopsis de roman ne dépasse pas une ou deux pages Word. Si vous vous étalez trop, vous réduisez les chances qu’un éditeur pressé le lise jusqu’au bout.

Soyez succinct, concret, allez à l’essentiel. Ce qui compte, c’est que votre trame soit compréhensible et que le lecteur puisse capter les enjeux de votre roman en quelques lignes. Pas que toutes les pépites de votre récit soient contenues dans le synopsis.

N’essayez pas de compacter l’intégralité de votre histoire de 300 pages en une seule. Prenez du recul sur le livre que vous avez écrit pour mieux tailler dans le gras. Haro sur les fioritures ! Faites comme si vous étiez un lecteur externe, et pas l’auteur de ce roman. Détachez-vous de votre récit pour comprendre ce qui doit être mis en lumière et ce qu’il vaut mieux passer sous silence.

Oui, cette scène entre vos deux héros partageant des spaghettis au clair de lune est adorable … mais il n’est pas nécessaire de la mentionner ici ^^

Dérouler l’intrigue

Ne confondez pas le synopsis avec le pitch, ou résumé de quatrième de couverture, qui sert d’accroche et a pour but de susciter l’envie du lecteur.

Le synopsis, lui, résume l’intégralité de votre roman de manière factuelle. Il met votre récit à nu pour en dévoiler l’articulation. L’idée n’est pas d’introduire du suspense dans votre synopsis, mais de prouver que votre histoire tient la route. Montrez donc que votre intrigue principale est bien construite et sa fin puissante !

Ne mentionnez pas les sous-intrigues si vous voyez que votre synopsis est trop long et part dans tous les sens. Par contre, n’omettez pas de dévoiler la fin de votre histoire.

Présenter les éléments principaux

Dans ce déroulé de l’intrigue, vous pouvez laisser transparaître d’autres points importants de votre roman.

  • Mettez en avant le genre littéraire de votre œuvre pour montrer à l’éditeur que votre roman s’intègre à sa ligne éditoriale.
  • Si l’univers de votre histoire tient une place importante dans celle-ci, évoquez-le subtilement.
  • Présentez vos personnages principaux rapidement, en vous concentrant sur ce qui fait leur singularité (là je ne parle pas de leurs caractéristiques physiques) et leurs problématiques. Ne précisez pas les noms de tous vos personnages, concentrez-vous sur le protagoniste et l’antagoniste. Par contre, n’hésitez pas à ajouter quelques mots sur le développement de votre héros, sur la manière dont les péripéties le font évoluer.
  • Le conflit (c’est-à-dire les difficultés que va rencontrer le personnage) est à la base de toute histoire. Mettez-le en avant dans votre synopsis !

👉 Ce qu’il faut indiquer dans ce résumé dépend aussi du genre et de la tonalité de votre roman.

👉 Dites-en suffisamment pour qu’un lecteur qui ne connait pas votre histoire puisse la comprendre. On est parfois trop absorbé par son propre roman pour s’en rendre compte, alors demandez l’avis d’un proche n’ayant pas lu votre roman. Si tout est clair pour lui à la lecture de votre synopsis, c’est bon signe !

Respecter les règles du synopsis

En lisant ce résumé détaillé, l’éditeur doit avoir une image claire et simple de votre intrigue, comme si elle se déroulait sous ses yeux. Pour cela :

  • Privilégiez le présent de l’indicatif
  • Utilisez la troisième personne du singulier
  •  N’intégrez pas de dialogues à votre synopsis
  •  Adoptez une écriture simple et factuelle, sans chercher à faire d’effets de style (réservez-les à votre roman)
  • Aérez votre synopsis : sautez des lignes et organisez votre texte en paragraphes clairs
  • Si elle est précisée, respectez la longueur demandée par l’éditeur
  • Évitez les fantaisies comme une typographie originale ou l’ajout d’images à votre synopsis. Comme pour la soumission du manuscrit, il est conseillé d’utiliser une police sobre type Times New Roman ou Arial en taille 12.

Rédiger un texte agréable à lire

Apporter de la vie au synopsis

Certes, vous avez tout intérêt à adopter une écriture synthétique dans votre synopsis. Mais attention à ne pas tomber dans le piège du résumé sans âme !

✒ Qu’est-ce qui fait l’originalité de votre roman ? Quel est son thème, son message ? Laissez-le transparaître par petites touches dans la présentation de votre intrigue.

✒ Par-ci par-là, évoquez ce que ressentent les personnages lors des péripéties qu’ils traversent.

✒ Tentez d’accrocher l’intérêt de la personne qui va vous lire. Pour écrire un synopsis palpitant, certains écrivains le conçoivent comme s’ils racontaient un film à un ami : en faisant l’impasse sur les détails sans intérêt, mais en mettant l’accent sur ce qui les a captivés.

Soigner son écriture

La lecture de votre synopsis doit être fluide et sans accroche pour que l’éditeur se concentre sur l’intrigue.

✒ Même s’il vaut mieux avoir un style factuel, évitez le style télégraphique et les petites phrases sèches.

✒ Supprimez les répétitions.

✒ Variez la longueur des phrases afin de maintenir un rythme harmonieux.

✒ Votre orthographe et votre syntaxe doivent être d’autant plus irréprochables que le format est court : une fois le synopsis écrit, passez votre texte au peigne fin et faites-le relire par un proche au bon niveau orthographique et grammatical.

Trois approches pour écrire un synopsis de roman

Entrons dans le détail avec trois angles différents pour aborder le synopsis de votre roman.

Approche n°1 : le synopsis classique

Si votre roman suit une structure narrative classique, indiquez-en les grandes étapes dans votre synopsis :

  • La situation initiale
  • L’incident déclencheur
  • Les péripéties et rebondissements
  • Le climax
  • Le dénouement
  • La conclusion de l’histoire

Ce « squelette » vous aidera à rester centré sur l’essentiel de l’intrigue en évitant les fioritures. Vous pouvez rédiger votre synopsis autour de ces grandes étapes en veillant à présenter harmonieusement votre histoire.

Approche n°2 : le synopsis linéaire

La deuxième méthode que je vous présente ne tient pas compte du schéma narratif classique, mais de celui de votre intrigue à vous, quelle que soit sa structure :

✍ Relisez votre roman et résumez chacun de vos chapitres en quelques lignes

✍ Mettez ces petits résumés bout à bout

✍ Supprimez les répétitions et autres détails redondants

✍ Lissez l’ensemble pour en faire un récit fluide, agréable et cohérent, où tout s’enchaîne naturellement

Approche n°3 : le « pseudo synopsis » ou résumé hybride

Nous avons vu les méthodes faciles, guidées étape par étape.

Mais il faut reconnaître que ces deux approches ne correspondent pas à toutes les structures de romans : certains ressorts narratifs peuvent rendre la tâche du synopsis plus ardue.

Prenez par exemple un roman dont le déroulement de l’intrigue repose sur des flashbacks. Ou un récit choral, qui mêle les points de vue de narrateurs multiples.

Tiens tiens, ça c’est mon cas !

Le roman que je viens de finir est un récit à plusieurs voix, dont les intrigues secondaires s’entrecroisent pour rejoindre la principale. Si j’essayais de formater mon histoire pour la faire correspondre à un schéma narratif classique, le résultat dévierait complètement de mon texte original. Et, si j’en proposais un déroulé purement linéaire, le principe de changement de personnage à chaque chapitre aurait vite fait de perdre mon lecteur en route.

Quand on a écrit un roman qui sort des schémas classiques, cela peut être intéressant de délaisser le modèle du synopsis basique pour adopter une méthode de travail plus souple.

Comment faire ?

Relisez votre roman et résumez chaque chapitre en quelques lignes, pour avoir une vision d’ensemble de votre récit.

Puis, en fonction des spécificités de votre intrigue, trouvez une perspective particulière pour la présenter. Ce sera le fil conducteur de votre synopsis. L’idée, c’est de trouver une cohésion d’ensemble, une dynamique propre à votre récit, tout en dévoilant les enjeux, les péripéties et la fin de votre histoire.

Notez que dans ce cas, on rédige plus un « résumé complet » de notre roman qu’un vrai synopsis dans les règles de l’art … Mais, si cela permet de présenter notre travail à son avantage, c’est bien l’essentiel !

Et voilà, vous avez toutes les clés pour écrire un synopsis digne de votre roman !

FICHE MÉMO

J’ai conçu pour vous une fiche mémo récapitulant tous les points abordés dans cet article pour écrire un bon synopsis de roman :). Gardez-la sous les yeux pendant la rédaction de votre synopsis pour ne rien oublier.

Vous pouvez télécharger la fiche gratuitement en indiquant votre prénom et votre e-mail dans l’encadré ci-dessous, qui vous inscrira à ma newsletter (une fois par semaine, je vous présenterai le nouvel article « conseils d’écriture » publié sur mon blog).

Vous recevrez aussitôt le lien de téléchargement de la fiche par e-mail.

FICHE MEMO
ECRIRE UN SYNOPSIS
Entrez votre prénom et votre e-mail pour vous inscrire à ma newsletter et recevoir gratuitement la Fiche Mémo Synopsis
  Vos informations ne seront jamais divulguées à une tierce personne

Vous pourriez aussi aimer

2 Commentaires

  • Répondre Enirtourenef le 06/08/2020 à 10 h 10 min

    Je n’en suis pas encore là… pas avant un an et demi si je me fie à mes estimations les plus optimistes. Mais bizarrement ça me motive de penser à la suite !
    Je ne sais pas si c’est parce que je fantasme cette partie ou parce que je ne suis pas encore dedans, mais l’idée de devoir écrire un synopsis n’a pas du tout d’effet repoussoir sur moi. Je trouve ça au contraire assez intéressant comme exercice et, comme disait un illustre personnage dont j’ai oublié le nom : ce qui se conçoit bien s’énonce clairement et les mots pour le dire viennent aisément. Donc si le roman est bon et tient la route, le synopsis sera facile à écrire !

    • Répondre Charlotte le 06/08/2020 à 10 h 35 min

      Tant mieux si l’exercice du synopsis te tente, au moins ce sera plus facile à aborder pour toi 😉

      Dans mon cas ce que je trouve difficile ce n’est pas vraiment de retranscrire clairement l’intrigue. Mais plutôt la frustration de ne pas pouvoir évoquer toutes les subtilités de mon roman, et cette impression que le synopsis en donne une version un peu fade et étriquée (d’où l’intérêt de ne pas bâcler son synopsis pour éviter ça !)

      Le fait d’être émotionnellement attachée à mon roman a tendance à m’empêcher d’avoir un regard objectif, nécessaire pour la rédaction du synopsis, donc j’essaie aussi de prendre du recul à ce niveau 🧐

    Laisser un commentaire