Écriture

Écrire un roman avec la méthode des petits pas

16/05/2022

La première grande difficulté que l’on rencontre quand on veut écrire un roman, c’est le découragement devant l’ampleur de la tâche. Le travail à accomplir nous semble gigantesque et écrasant.

On ne sait pas par quoi commencer, on se sent dépassé par la quantité de travail à fournir et on se dit qu’on n’y arrivera jamais ! Aussi, bien souvent, on préfère ne rien faire pour ne pas prendre le risque d’échouer.

La méthode des petits pas est justement là pour nous permettre de voir les choses sous un autre angle. Elle nous invite à aborder un projet d’envergure comme l’écriture d’un roman de manière progressive, pour réussir enfin à réaliser ce rêve.

Cette approche consiste à décomposer l’écriture en petites tâches, que l’on va effectuer une par une, afin d’avancer lentement mais sûrement. Certes, on ne va pas écrire un roman en trois mois de cette manière, mais cela reste un excellent moyen de poser le point final de son histoire un jour, sans se décourager.

Même un pas de fourmi te rapproche de ton rêve de géant.

On abandonne l’idée de s’enfermer la moitié de ses journées dans son bureau pour écrire (y compris les dimanches et jours fériés) façon Stephen King. Avec la méthode des petits pas, on décide plutôt de caler une demi-heure ou une heure d’écriture régulièrement dans son agenda.

Au lieu d’envisager l’écriture de son roman dans sa globalité, on liste les étapes intermédiaires à réaliser. On les accomplit ensuite une à une, sans se mettre de pression : planification de l’histoire, réalisation des fiches personnages, rédaction du premier chapitre …

Et on se félicite à chaque avancée ! Cette manière d’aborder l’écriture renforce notre confiance en nous, puisqu’elle nous offre de nombreuses victoires personnelles à fêter. Sans oublier que ces petits pas quotidiens nous rapprochent toujours plus de notre rêve d’écrire un livre.

💡 Si on a un immense escalier à monter et que l’on garde les yeux rivés sur la dernière marche, on se sent tout petit devant cet objectif inatteignable. Par contre, si on se concentre uniquement sur la prochaine marche à gravir, l’effort nous semble réalisable. On ne se laisse pas impressionner par la distance et c’est comme ça que, peu à peu, on réussit à atteindre le sommet … ou à écrire un roman complet, en ce qui nous concerne !

Si vous êtes tenté par cette approche, voici quelques astuces pour appliquer la méthode des petits pas à l’écriture de votre livre :

Organisez l’écriture de votre roman

Vous organiser en amont vous permettra de découper la grosse tâche « écrire un roman » en plusieurs petites missions que vous effectuerez une à une.

Pensez notamment à :

– Structurer la préparation de votre projet (plan de l’intrigue, fiches personnages, construction de l’univers)
– Anticiper la rédaction de votre roman (découpe des chapitres)
– Planifier sa correction (améliorer le fond en se concentrant tour à tour sur les personnages, l’univers et l’intrigue, retravailler la forme en se penchant sur les dialogues, les descriptions et le style rédactionnel)
– Traquer les fautes d’orthographe et de grammaire

À lire aussi : Comment corriger son roman ?

⚙️ La méthode des petits pas n’est pas la meilleure amie de l’improvisation : c’est en ayant une idée précise de ce que vous devez faire et en décomposant votre travail en tâches accessibles que vous pourrez aborder celles-ci sereinement.

Donnez rendez-vous à l’écriture

Vous n’avez qu’une demi-heure de travail par jour, ou trois fois par semaine à consacrer à l’écriture de votre roman ? C’est ok avec la stratégie des petits pas. En revanche, il va falloir vous y tenir pour avancer !

Afin de garder le cap, je vous conseille de planifier chacune de ces petites plages de travail dans votre agenda. Et de les respecter, comme s’il s’agissait d’un rendez-vous professionnel.

N’oubliez pas que la motivation fluctue. Certains jours, l’inspiration est au rendez-vous et on écrit des pages entières sans s’en rendre compte. D’autres jours, c’est la panne sèche et l’écriture vient difficilement. Ce n’est pas grave. Sachez que même les grands écrivains rencontrent ces difficultés. Amélie Nothomb prétend que l’écriture consiste tantôt à retenir « l’hémorragie », tantôt à gratter pour aller chercher la matière :

Certains matins je laisse couler, certains matins je racle. Quand je laisse couler il s’agit de retenir, quand je racle c’est qu’il n’y a pas grand-chose qui vient (…), mais racler, c’est très intéressant aussi.

Amélie Nothomb

À lire aussi : Les conseils d’écriture d’Amélie Nothomb

✍️ Les jours de démotivation, asseyez-vous quand même à votre espace de travail et faites du mieux que vous pouvez. Ne vous blâmez pas pour votre manque de productivité, soyez fier de cette demi-heure passée sur votre projet.

Considérez avec bienveillance votre implication et pas le résultat de votre travail du jour : après tout, c’est grâce à cette même implication que vous finirez par écrire ce roman jusqu’au bout !

Prenez votre temps pour écrire un roman

L’habitude de procéder par petits pas est une approche particulière, presque une philosophie de vie. C’est une démarche lente et détendue, qui nous invite à prendre notre temps : au lieu de s’engouffrer sur l’autoroute de l’écriture, on emprunte les chemins de campagne en faisant des pauses sur le trajet pour profiter du paysage …

Si vous voulez tenter cet angle de travail, renoncez aux challenges du type « écrire un roman en 3 mois » ou « 50 000 mots en 30 jours ». Ils peuvent être très stimulants pour certains, ou même pour vous à d’autres moments de votre vie … mais si, en ce moment, vous avez envie d’écrire sans pression, évitez de vous imposer de telles exigences et avancez à votre rythme.

⌛️ Vous avez tout de même besoin d’un défi pour faciliter votre passage à l’action ? Choisissez-en un qui repose plus sur le respect du laps de temps que vous voulez accorder à l’écriture que sur une notion de productivité. Citons le défi sablier, qui consiste à retourner chaque jour un sablier de 30 minutes, et à travailler exclusivement sur son roman le temps que le sable s’écoule.



À lire aussi : 5 raisons de commencer votre roman tout de suite

Félicitez-vous à chaque étape validée

Comme je l’ai dit plus haut, la technique des petits pas s’accorde à merveille à la planification préalable du travail d’écriture. Prenez donc un moment pour noter les grandes étapes de la création de votre roman … et accordez-vous un petit cadeau à chaque fois que l’une d’entre elles est accomplie !

Après quelques semaines, vous avez bouclé la phase préparatoire de votre roman ou rédigé ses 10.000 premiers mots ? Offrez-vous quelque chose qui vous fait envie, qu’il s’agisse de votre pâtisserie préférée, d’un vêtement aperçu dans une boutique ou d’une journée cocooning à la maison.

Ainsi, l’écriture de votre roman restera associée à des émotions agréables et positives ✌️

Si vous avez besoin d’un coup de pouce supplémentaire pour enclencher l’écriture de votre roman, j’ai créé le kit d’écriture : « Écrire un roman : Lancez-vous ». Il contient un guide numérique de 41 pages pour enclencher votre projet d’écriture + des fiches à imprimer afin de booster votre motivation.

Découvrez-le par ici

Liens de partage

Vous pourriez aussi aimer

6 Commentaires

  • Répondre Roxane le 16/05/2022 à 10 h 26 min

    Hello!
    J’adore tes articles mais celui-là est du miel pour mes yeux! Un article tout-doux sur ce qui est ma méthode de travail depuis le début, et qui m’a rappelé que c’était OK de ne pas rusher comme d’autres arrivent à le faire. Notre rythme, c’est le meilleur rythme ^^

    • Répondre Charlotte le 16/05/2022 à 11 h 20 min

      Bonjour Roxane ! Merci pour ton message, je suis bien d’accord avec ton « notre rythme, c’est le meilleur rythme » 😉

  • Répondre sylvie Barret le 18/05/2022 à 7 h 39 min

    J ai connu des périodes fastes où tout coulait de source et pendant lesquelles il fallait m’arrêter presque de force. J’en ai connu aussi des creuses durant lesquelles je ne m’asseyais même pas devant mon écran pendant des mois. Depuis, j’ai trouvé une méthode qui me permet d’être beaucoup plus détendue. Je découpe mon roman en « séances d’écriture « , de 500 mots. Je parle de séances et non de jours. Si bien qu’il arrive parfois que j’enchaîne deux séances par jour ou que certains jours je n’ecrive pas du tout. Je planifie tout sur un tableur « notion » . Ainsi je cale par exemple 60 séances de 500 mots et je n’ai plus qu’à entrer la date, mon ressenti d’écriture, la progression s’affiche toute seule et c’est très motivant. 500 mots, ce n’est pas grand chose un petit pas mais qui compte.

    • Répondre Charlotte le 19/05/2022 à 9 h 31 min

      Merci pour ton commentaire et ton retour d’expérience ! J’aime beaucoup ton idée de découper l’écriture d’un roman en séances d’écriture de 500 mots, cela rend le projet abordable et motivant.

  • Répondre Enirtourenef le 27/05/2022 à 13 h 13 min

    Planifier les chapitres à l’avance c’est vraiment pas pour moi ! J’ai besoin de beaucoup plus de liberté que ça ! Par contre, quand je suis en phase d’écriture (et même actuellement sur des projets pas sérieux) je m’y mets globalement tous les jours ! Je suis plutôt du matin, donc bosser après le travail c’est pas mon fort mais je m’y met quand même !

    • Répondre Charlotte le 01/06/2022 à 9 h 50 min

      Pareil, je suis fraîche le matin et c’est très difficile pour moi de me motiver après midi 😅

    Laisser un commentaire