Écriture

Faut-il lire pour bien écrire ?

10/10/2022

Est-il nécessaire de lire des romans pour bien écrire à son tour ?

Beaucoup d’auteurs pensent que la lecture et l’écriture vont de pair, comme les deux faces d’une même pièce.

D’autres prétendent qu’on peut très bien devenir écrivain sans aimer lire. Certains disent même qu’il vaut mieux ne pas lire quand on écrit, pour préserver l’unicité de son imaginaire et ne pas se laisser influencer par le style des autres.

Je fais plutôt partie de la première catégorie ! Je vous explique pourquoi dans cet article.

Expérimenter les émotions de la lecture

Se plonger dans un bon roman permet d’expérimenter le grand frisson de la lecture. On découvre ce que ça fait d’être emporté par une histoire prenante, de vouloir connaître la suite au point de faire une nuit blanche.

On éprouve la curieuse expérience de s’attacher à des personnages comme s’ils existaient réellement … et on pleure parfois lorsqu’il leur arrive des crasses (coucou Georges R.R. Martin).

On se plaît à croire réels des univers magiques, et on relit volontiers les pages pour se plonger à nouveau dans cette ambiance hors du commun.

Comment pourrait-on retranscrire tout cela en écrivant, si on ne l’a pas expérimenté en tant que lecteur ? Connaissez-vous un excellent cuisinier qui n’aime pas manger ^^ ?

Faut-il lire pour bien écrire ?

Lire pour nourrir son imagination

L’imagination a besoin d’une nourriture permanente pour s’épanouir et se renouveler. Il faut donc lui donner à manger. Comment ? Eh bien en lisant, justement ! Mais aussi en regardant des films et des séries, en écoutant de la musique, en sortant de chez soi, ou en faisant tout un tas de choses qui vous plaisent (j’ai écrit un article au sujet de la créativité ici).

La lecture est toutefois à privilégier si votre projet est d’écrire un roman. Elle est indispensable à votre inspiration.

Je ne parle pas de copier les autres écrivains, même si je pense qu’on a besoin de leurs œuvres pour créer. En les lisant, on se plonge dans des multitudes d’univers imaginaires. Ceux qui nous marquent le plus nous habitent à jamais. On digère toutes ces références pour forger notre propre créativité, qui sera unique.

Lire c’est l’inspiration, écrire c’est l’expiration

Auteur inconnu

Apprendre à bien écrire en lisant

La lecture est la meilleure formation pour apprendre à écrire. J’ai personnellement expérimenté ce processus : depuis que je lis tous les jours, ma plume s’est améliorée.

C’est logique. À force de voir des mots correctement orthographiés, des verbes accordés avec justesse et des phrases bien construites, on finit par devenir meilleur. Et tous ces progrès se font naturellement, sans qu’on s’en rende compte !

Pour bien écrire, c’est toujours mieux de posséder un champ lexical riche et précis … Lire est justement une excellente manière d’enrichir son vocabulaire. L’idéal, pour cela, est de garder un petit carnet sur soi et d’y noter tous les mots que l’on apprend.

Faut-il lire pour bien écrire ?

Intégrer les mécanismes des bons romans

La lecture n’apprend pas seulement à améliorer son style, mais aussi à construire de bonnes histoires. Lire des blogs et des manuels sur écriture est important, mais cela ne remplacera jamais l’apprentissage par la lecture.

À force de lire, on finit par intégrer inconsciemment les mécanismes qui font qu’une intrigue fonctionne. On comprend également ce qui nous touche dans le traitement des personnages. Et on va intuitivement utiliser ces ressorts lorsqu’on prend la plume.

Souvent, quand un lecteur assidu découvre des conseils d’écriture, il les intègre plus facilement, car ils font écho à ce qu’il avait déjà expérimenté en lisant …

Explorer différents genres, le sien en particulier

À mes yeux, il est intéressant de lire beaucoup dans le genre littéraire que l’on souhaite explorer dans ses propres écrits. C’est ainsi que l’on s’imprègne de ses codes pour les utiliser et les réinventer dans ses textes. On prend aussi connaissance des clichés un peu agaçants qu’il vaut mieux éviter !

Mais l’idéal reste de lire différents genres. C’est une bonne manière de se renouveler et d’élargir ses horizons. On remplit sa « boite à outils » d’auteur, pour mélanger les points forts de divers genres. Qui sait, peut-être aurez-vous envie d’utiliser ce super vecteur de suspense, que vous avez repéré dans un thriller, en écrivant votre roman fantasy ?

Sans parler des romans qui mêlent différents genres, renouvelant ainsi l’horizon littéraire.

Faut-il lire pour bien écrire ?

Comment lire pour mieux écrire ?

Quand on écrit soi-même, la lecture revêt une autre dimension. Même si on se laisse emporter par ce qu’on lit, une petite partie de nous prend du recul et se questionne. Comment l’auteur parvient-il à nous faire vivre de telles émotions ? Quels mécanismes font que ce roman nous touche ?

C’est un excellent réflexe ! Entretenez-le et développez-le. Vous pouvez :

  • Noter les passages que vous trouvez très bien écrits. Qu’il s’agisse d’une description immersive, d’un dialogue truculent ou d’une métaphore particulièrement expressive … Prenez votre stylo et gardez-en une trace, pour analyser ce qui fait de ce passage une perle.
  • Décrypter l’évolution de l’intrigue, de l’élément déclencheur au climax, en passant par les rebondissements. Un passage vous a fait passer une nuit blanche ? Cherchez les ressorts générateurs de suspense, et prenez note. Sur le même thème, découvrez mon kit d’écriture « Écrivez une intrigue captivante » ici
  • Vous intéresser aux personnages et à leur traitement. Qu’est-ce qui les rend uniques et attachants ? Quels petits détails donnent l’impression qu’ils ont de la consistance, qu’ils existent vraiment ? Comment évoluent-ils au fil du récit ?
  • Analyser la voix de l’auteur. Qu’est-ce qui la rend unique et particulière ? Comment utilise-t-il les mots pour façonner le style qui lui est propre ?
  • Chercher à comprendre ce qui ne marche pas. S’il est instructif de remarquer ce qui a fonctionné, il l’est tout autant de relever ce qui a échoué. Vous trouvez une formule lourde, un personnage incohérent, une ficelle trop évidente ? Interrogez-vous afin de saisir pourquoi ce passage, ou ce roman entier, ne vous a pas plu !

En me relisant, je me rends compte que mon article fait un peu plaidoyer pour la lecture (mais c’est sincère !). Et vous, que pensez-vous de ce sujet ? Vous semble-t-il obligatoire de lire pour bien écrire ?

Liens de partage

Vous pourriez aussi aimer

12 Commentaires

  • Répondre Rogiez le 10/10/2022 à 10 h 56 min

    Toujours aussi intéressant ! Ton blog est une boîte à outil incroyable ! J’adore tes articles toujours bien construits et surtout : ils apportent de véritables clés de compréhension et d’améliorations à notre processus d’écriture. Merci pour ton travail !

    • Répondre Charlotte le 10/10/2022 à 10 h 59 min

      Merci beaucoup 🙂

  • Répondre Catherine le 10/10/2022 à 11 h 12 min

    Très bon article. A lire absolument par tous ceux qui souhaitent écrire…

    • Répondre Charlotte le 12/10/2022 à 15 h 55 min

      Merci !

  • Répondre Liadan le 10/10/2022 à 15 h 04 min

    Faut-il lire pour bien écrire ?
    Réponse : Oui.
    Fin de l’article XD

    • Répondre Charlotte le 12/10/2022 à 15 h 55 min

      😅

  • Répondre Christine le 10/10/2022 à 19 h 30 min

    Merci pour tous vos articles très bien écrits et à vos choix de sujets. Au lieu d’écrire les mots ou les passages que j’aime, je les enregistre sur le dictaphone de mon téléphone mobile. Lorsque je cherche un mot, au lieu de l’écrire, je le mets dans ma banque de mots hébergée chez le propriétaire du dictionnaire (ici, je fais référence à merriam-webster.com (anglais).

    • Répondre Charlotte le 12/10/2022 à 15 h 56 min

      Merci Christine pour cette bonne idée !

  • Répondre Aurora Augustin le 10/10/2022 à 20 h 03 min

    Bonjour,
    J’ai la prétention d’écrire un peu mais je n’ai jamais lu aucun roman, excepté les textes de Victor Hugo ou Émile Zola impossé au lycée (!). Par contre, je lis des revues, des documents anciens et m’intéresse aux faits divers au cours de l’histoire. Effectivement, j’ai un peu peur de plagier. Et pour ceux qui aiment lire, je vous propose mon dernier recueil de nouvelles : « Nouvelles du Ternin et d’ailleurs ».
    14 nouvelles au fil de l’eau renouant avec l’histoire morvandelle : l’eau, la forêt, les us et coutumes d’autrefois, l’histoire locale passée ou récente, des personnages réelles ou légendaires…et une nouvelle d’Afrique = 15.

    • Répondre Charlotte le 12/10/2022 à 16 h 00 min

      Bonjour, je me suis permis de raccourcir votre message pour enlever les liens publicitaires et votre adresse (ce n’est pas sécurisé pour vous de l’afficher sur Internet). Mais j’ai remarqué que vous viviez à Alligny-en-Morvan, ce qui est surprenant car ma grand-mère habitait aussi là-bas, et j’ai passé de nombreuses vacances dans ce village !

  • Répondre Emilie le 11/10/2022 à 13 h 39 min

    Tellement d’accord avec toi!!
    Ton blog est une vraie ressource pour tous les écrivains en herbe merci 🙂

    • Répondre Charlotte le 12/10/2022 à 15 h 56 min

      Oh merci 😊

    Laisser un commentaire