Écriture

La méthode Flocon pour écrire un roman

23/11/2020

Vous avez besoin d’aide pour structurer vos idées afin d’écrire un roman ?

Alors cet article est pour vous 🙂

Je vais vous parler de la méthode Flocon, que l’on doit à l’auteur américain Randy Ingermanson. Celle-ci nous propose une stratégie en une dizaine d’étapes pour écrire un roman. C’est une méthode de planification assez structurée. Elle nous pousse à développer notre idée centrale pour en tirer les ramifications nécessaires à un roman abouti. Un peu à l’image d’un flocon de neige, dont les simples gouttes d’eau s’amalgament jusqu’à former une jolie étoile cristalline …

En d’autres termes, la méthode Flocon se propose de nous aider à construire un récit digne de ce nom à partir d’un embryon d’histoire.

On ne va pas se mentir : la méthode Flocon est une structure un poil rigide qui ne conviendra pas à tout le monde. Si la moindre évocation du mot « plan » vous provoque une crise d’asthme, passez votre chemin ! (si ça peut vous rassurer, Stephen King est dans le même cas que vous).

En revanche, cette méthode vous conviendra si :

  • Vous vous sentez perdu à l’idée d’écrire un roman. En fait, vous avez besoin d’un cadre rassurant qui vous guidera étape par étape.
  • Vous n’arrivez pas à finir vos romans entamés. Pour y parvenir, il faudrait que vous prépariez en amont un plan détaillé, qui vous motivera à aller jusqu’au point final.
  • Vous savez commencer et même finir un roman (bravo!). Par contre, vous voulez gagner en temps et en efficacité dans l’écriture de votre prochain roman.

Personnellement, je n’ai encore jamais testé la méthode Flocon, mais je voudrais m’y employer pour mon nouveau projet. D’une part parce que je sors d’un roman passionnant à écrire, mais qui a été complexe et long à préparer (notamment parce que l’histoire est racontée par plusieurs personnages différents).

Pour mon nouveau roman, j’ai donc envie de simplicité dans la préparation.

Mais c’est aussi par curiosité créative que je veux tester la méthode Flocon ! Je trouve les contraintes d’écriture plutôt stimulantes (comme un thème imposé par exemple). Chez moi, la créativité et l’imagination ont tendance à partir dans tous les sens … Leur donner des limites me permet de canaliser tout ça ^^.

Malgré tout, je pense que j’adapterai les principes de cette méthode à ma sauce, en appliquant ce qui me plaît et en modifiant certains points (le principe de tableau des scènes notamment, un peu trop détaillé pour moi).

Rentrons dans le vif du sujet avec le contenu de cette fameuse méthode Flocon. Alors, quelles sont les étapes à suivre selon Randy Ingermanson ?

Étape 1 : Votre histoire en une phrase

Écrivez une phrase courte et simple résumant la quintessence de votre histoire. Cette première étape de la méthode Flocon vous permettra d’avoir une vision synthétique de votre roman à venir, mais aussi de garder le cap, de ne pas perdre de vue ce qui fait l’essence de votre projet d’écriture.

Étape 2 : Un paragraphe plus fourni

A présent, développez votre histoire en cinq phrases. Évoquez toute votre intrigue, mais réduite à son squelette : l’idéal serait de faire apparaître ses points clés dans ce petit texte (situation initiale, élément perturbateur, conflit, climax).

Étape 3 : Les personnages & l’univers

Faites une liste de vos personnages principaux. Sans rentrer dans le détail, écrivez un petit paragraphe pour chacun d’entre eux, précisant son nom et ce qu’il va faire dans le récit. Pour l’instant il s’agit surtout de faire le lien entre ces personnages et votre histoire …

Consacrez également un paragraphe à l’univers dans lequel se déroulera votre roman !

Étape 4 : Un synopsis d’une page

La méthode Flocon nous propose ensuite de développer le résumé de l’étape 2 pour en faire un synopsis d’une page. Le plus simple serait de reprendre chacune des cinq phrases pour en faire un paragraphe complet. Creusez l’articulation de votre intrigue pour enrichir son déroulé.

Étape 5 : L’histoire vue par les personnages

Maintenant que vous avez une idée plus précise de votre histoire, racontez-la grâce au point de vue de chacun des personnages les plus importants (notamment votre antagoniste). Cette étape vous permettra de les rendre subtils et crédibles par la suite. Penchez-vous sur leurs motivations, les obstacles qu’ils vont rencontrer et leur évolution du début à la fin du roman. Visez une page par personnage !

C’est l’une des étapes les plus intéressantes de la méthode Flocon, selon moi.

Étape 6 : Le synopsis détaillé

C’est le moment de rentrer dans le détail : vous avez dégrossi la pierre au burin, il va falloir la ciseler 😉 . En partant de votre synopsis de l’étape 4, développez votre intrigue sur cinq pages. Affinez les péripéties, dévoilez les rebondissements, équilibrez le rythme, définissez les temps forts de votre roman en insistant sur le climax et la fin …

Étape 7 : Les fiches personnages

Il est temps d’approfondir vos personnages. Rédigez une fiche complète (de plusieurs pages) pour chacun de vos personnages importants. Au programme : apparence, goûts, passé, qualités & défauts, quotidien, but, conflit interne, arc narratif dans l’histoire … Ne laissez rien au hasard ! Si vous définissez précisément vos personnages en amont, ils auront plus d’épaisseur au moment où vous écrirez votre roman.

Vous trouverez des fiches personnages en cherchant sur le web ou dans mon Kit « Créer un personnage attachant »

Si votre univers a une tonalité particulière (dans le cas d’un roman fantasy par exemple) n’hésitez pas à lui consacrer aussi une fiche détaillée.

Étape 8 : Le tableau des scènes

Une fois le synopsis complet rédigé à l’étape 6, vous pouvez aller plus loin en indiquant le déroulement des scènes, chapitre par chapitre. Dans un tableau, indiquez, pour chaque scène :

  • Ce qui se passe
  • Les personnages qui s’y trouvent

Vous pouvez aussi préciser l’ambiance à instaurer dans chaque passage (qu’il s’agisse d’un décor particulier ou d’une émotion prégnante, par exemple) et ce que vous allez mettre en place pour que la scène soit intéressante à lire (une description captivante, un dialogue croustillant, une course-poursuite haletante, un revirement inattendu … l’éventail des possibilités est infini).

Étape 9 : L’écriture

Vous êtes fin prêt, il est temps de vous lancer !

Servez-vous de votre tableau des scènes comme d’un balisage, et écrivez votre roman. Si votre intuition vous souffle des changements en cours de route, écoutez-la : le travail préparatoire préconisé par la méthode Flocon doit vous servir de guide et non d’entrave 😉

💡 Si vous avez besoin d’un coup de pouce plus complet pour réaliser enfin votre rêve d’écrire un roman, découvrez mon kit d’écriture « Écrire un roman : Lancez-vous ». Vous y trouverez un guide numérique de 41 pages pour enclencher votre projet d’écriture + des fiches à imprimer afin de booster votre motivation !

Vous pourriez aussi aimer

  • Lilas le 23/11/2020 à 22 h 41 min

    Ca faisait longtemps que j’attendais ton prochain article et je ne suis pas déçu! Cette méthode a l’air interessante, je l’essayerais. Est ce que tu pourrais faire un article pour quand on a fini d’écrire son roman? Je m’explique: Je viens de finir d’écrire mon roman et je ne sais pas vraiment comment me relire, quels doivent être les piliers d’un roman. Pour ma part, il s’agit d’un roman fantastique.
    Merci,
    Lilas.

    • Charlotte le 24/11/2020 à 8 h 59 min

      Coucou Lilas, merci pour ton message ! Tu me donnes une bonne idée d’article, j’essaierai de m’y consacrer quand j’aurai un peu de temps devant moi. Pour le moment je te conseille déjà de laisser reposer ton roman quelques semaines sans le relire, comme ça tu le reliras ensuite avec plus de recul 🙂

      • Lilas le 24/11/2020 à 18 h 22 min

        Oh, merci! c’est vrai que c’est une bonne idée pour me relire!

  • Iris le 24/11/2020 à 12 h 19 min

    Bonjour,
    Merci pour cet article, les étapes me semblent tout à fait logiques, avec des éléments à ajouter lorsqu’il s’agit de Fantasy (éléments qui sont présents dans d’autres de vos articles je crois) : les lois de la magie, élaborer une carte par exemple. Ou encore, la chronologie du ou des peuples, leurs apparences physiques, leurs pouvoirs et évolutions détaillés, un lexique des termes inventés et des lieux, description de la société, du rapport au temps (les fêtes par exemple, etc.). Je ne me verrai pas avancer sans ce type de méthode. Cela dépend du genre mais sans ces étapes la cohérence de l’univers peut être fragile, si le cadre n’est pas établi dès le départ.
    Il me semble également que c’est plus facile de procéder ainsi lorsqu’on a une formation universitaire et une méthodologie de recherche (avoir rédigé un mémoire par exemple). On pioche dans tout ce qui peut nous aider, même si la démarche est différente pour un roman. Mais comme vous le dites, chacun ses méthodes et ses sensibilités.
    Bonne journée

    • Charlotte le 27/11/2020 à 12 h 14 min

      Bonjour Iris, merci pour votre message ! En effet, il vaut mieux adapter ce genre de méthode au type de roman que l’on écrit (et dans le cas d’un roman fantasy, il y a de quoi faire niveau création et génèse du monde dans lequel se déroule l’histoire) 🙂

  • Mademoiselle Scintille le 24/11/2020 à 14 h 43 min

    Hello ! Tu penses que cette méthode pourrait fonctionne pour l’écriture d’autre chose qu’un roman ? Par exemple une biographie; ou un ouvrage de développement personnel ?

    • Charlotte le 27/11/2020 à 12 h 18 min

      Coucou ! Oui je pense qu’on peut adapter cette méthode à une biographie, dans le sens où ce genre de récit peut s’aborder comme une fiction, dans sa construction du moins. Dans le cas d’un ouvrage de développement personnel j’en suis moins convaincue. Il me semble que ce type d’ouvrage se construit de manière très spécifique …