Écriture

J. K. Rowling : ses conseils d’écriture les plus inspirants

13/12/2019

Le parcours de J.K. Rowling est presque aussi connu que sa saga Harry Potter !

C’est en 1990, coincée dans un train bondé, que lui vient l’idée du célèbre sorcier à lunettes. L’auteure travaillera sur son histoire pendant des années tout en traversant de grosses difficultés financières et familiales. Sept ans plus tard, J.K. Rowling tentera de faire publier son premier manuscrit. Elle essuiera de nombreux refus jusqu’à ce que Bloomsbury accepte d’en éditer 1000 exemplaires.

La suite de l’histoire, on la connaît : à ce jour, la saga Harry Potter s’est vendue à plus de 500 millions d’exemplaires dans le monde.

Généreuse et bienveillante, J.K. Rowling n’a pas oublié ses galères du début. La romancière anglaise s’exprime régulièrement pour donner des conseils aux auteurs en herbe, que ce soit sur Twitter ou sur son site officiel. Il y a quelques mois, elle y a d’ailleurs publié une liste de conseils d’écriture simples et inspirants, dont les maîtres-mots sont la persévérance, le courage et la discipline.

En voici quelques extraits traduits et commentés par votre pipelette préférée 🙂

1. Lisez

« Vous ne pouvez pas être un bon écrivain sans être un grand lecteur. La lecture est le meilleur moyen d’analyser ce qui fait un bon livre. Observez ce qui marche et ce qui ne marche pas, ce qui vous touche, et pourquoi. Vous commencerez peut-être par imiter vos auteurs favoris, mais c’est une bonne façon d’apprendre. Peu à peu, vous trouverez votre propre style. »

J.K. Rowling nous livre ici un conseil de bon sens : il faut lire, et souvent, pour améliorer son écriture.

Pensez-vous qu’un cuisinier qui n’aime pas manger puisse préparer des plats délicieux ? Probablement pas. Il a besoin de ressentir lui-même le plaisir du goût avant de chercher à le faire apprécier aux autres.

C’est la même chose en écriture : ressentir soi-même les émotions que provoque une bonne histoire est essentiel pour apprendre à en donner à son tour, en écrivant. Sans oublier que la lecture nous familiarise avec les techniques narratives, améliore notre vocabulaire et notre orthographe (tout ça sans que nous nous en rendions compte !)

Et puis comme le dit J.K. Rowling, il ne faut pas avoir peur d’imiter les écrivains que vous aimez : ce sont toutes ces sources qui nourriront et façonneront votre plume.

A faire –> Lisez de manière analytique, en prenant des notes, pour tirer une leçon d’écriture de chacune de vos lectures (que le livre soit bon ou pas).

2. Passez à l’action

« La peur d’échouer est la plus triste des raisons de renoncer à ce que vous êtes destinés à faire. J’ai trouvé le courage de proposer mon premier roman à des agents et à des éditeurs à une période où j’étais dans une situation d’échec absolu. C’est uniquement à ce moment que j’ai choisi de faire ce dont je pensais être capable. Et si ça n’avait pas marché ? J’avais vécu pire et je m’en étais remise. En fin de compte, préférez-vous être l’individu qui a réalisé le projet de ses rêves, ou celui qui ne fait que parler de ce qu’il a toujours voulu faire ? »

Rien de pire que les regrets, ou de se dire qu’on n’a rien fait pour tenter de réaliser son rêve. Derrière les prétextes qu’on se donne pour ne pas se mettre à l’écriture (pas de temps, pas d’idées, pas de talent) se cache souvent une simple peur : celle de l’échec. J.K. Rowling nous donne un beau conseil en nous incitant à évincer cette peur pour passer à l’action.

A faire –> Démystifiez la peur en formalisant clairement ce qui pourrait vous arriver de pire, si vous sautez le pas. Écrire un roman moins bon que ce que vous imaginiez ? Mieux vaut un manuscrit imparfait mais palpable, qu’un roman parfait imaginaire. Ne pas réussir à faire publier votre manuscrit ? Comme le dit J.K. Rowling, on s’en remet. Écrire un roman jusqu’au bout est déjà une belle aventure et un accomplissement en soi. Au pire, vous aurez beaucoup appris durant ce projet, et acquis des connaissances qui vous aideront à parfaire le prochain roman. Sans parler de l’autoédition, qui se démocratise.

3. Disciplinez-vous

« Les moments de pure inspiration sont glorieux, mais ce qui fait le quotidien d’un auteur, pour donner raison aux clichés, c’est plus la transpiration que l’inspiration. Il faut parfois écrire même lorsque votre muse ne coopère pas. »

Pour venir à bout d’un projet de roman, il ne suffit pas d’attendre l’inspiration … Comme le dit J.K. Rowling, celle-ci est bien trop imprévisible pour que l’on puisse compter dessus.

L’écriture d’un manuscrit ressemble plus à un marathon qu’à un sprint : il faut se discipliner pour tenir sur la longueur. Impossible de conserver l’enthousiasme des premières semaines tout au long du projet, il y aura forcément des phases de doute. Appuyez-vous sur une bonne organisation pour ne pas flancher dans ces moments-là.

On peut tous consacrer une demi-heure par jour à son projet d’écriture (en se levant 30 minutes plus tôt, en réduisant le temps passé sur les réseaux sociaux, en exploitant le trajet des transports en commun …). Attendre l’inspiration n’est pas suffisant : fixez des rendez-vous réguliers à votre projet. Mis bout à bout, ces petits pas quotidiens vous permettront d’écrire un roman entier.

A faire –> L’idéal est de se créer une routine d’écriture. Définissez un nombre de mots à écrire, de pages à noircir ou d’heures à passer sur votre roman chaque jour (ou semaine, selon vos possibilités). Inscrivez ce rendez-vous dans votre agenda et n’y dérogez pas.

4. Tracez votre chemin

« Je ne supporte pas les listes de choses à faire, que ce soit dans la vie ou l’écriture (…) La réalité, c’est que j’ai trouvé le succès en trébuchant, seule, dans une voie que la plupart considérait comme sans issue, et en brisant toutes les règles de la littérature jeunesse des années 90 (Les héros masculins ne sont plus à la mode. Les pensionnats sont repoussants. Aucun livre pour enfants ne devrait dépasser les 45 000 mots)».

Ici, J.K. Rowling nous met en garde contre les règles d’écriture que l’on peut lire partout. Peu importe le thème que l’on choisit, ce qui fera la différence, c’est notre manière personnelle de l’exploiter.

Notons aussi que chaque auteur a sa propre manière de travailler : l’essentiel est de trouver celle qui fonctionnera pour vous.

L’exemple le plus parlant, à mes yeux, est la question du plan. Certains auteurs, comme J.K. Rowling, nous encouragent à en construire un avant d’écrire, pour se baser sur un fil conducteur. D’autres, à l’instar de Stephen King, nous déconseillent fortement d’utiliser un plan, le voyant comme un frein au flux créatif. Où se cache la vérité ? Partout et nulle part à la fois. Pour certains, en effet, le plan entrave la spontanéité du premier jet. Pour d’autres (dont je fais partie), le plan est un guide, un garde-fou indispensable qui permet de mener son roman jusqu’au point final.

A faire –> Continuez de lire les conseils d’écriture (ce serait dommage de vous en priver, ils sont une bonne source d’inspiration et sont d’une aide précieuse pour éviter les erreurs communes), mais tout en gardant un esprit critique, et, surtout, en écoutant votre intuition. C’est elle qui saura si telle ou telle approche est faite pour vous.

5. Gardez confiance en vous

« Le rejet et la critique font partie de la vie d’un auteur. La critique constructive est utile, mais même les plus grands écrivains ont vu leur travail rejeté plusieurs fois. Savoir se reprendre en main et persévérer dans l’écriture est nécessaire si vous voulez survivre à l’évaluation publique de votre travail. »

Quand on écrit un roman, le tour de force est de rester ouvert à la critique (indispensable pour prendre conscience de ses défauts, et donc, progresser), tout en gardant confiance en son projet.

Rares sont les auteurs qui accèdent à la publication dès la première tentative. Les refus sont presque inévitables, quand on commence à chercher une maison d’édition pour son roman. Mieux vaut ne pas se laisser décourager : une réponse négative ne veut pas dire que votre roman est mauvais. Elle peut avoir de nombreuses autres causes, alors ne vous laissez pas démonter et continuez vos démarches.

A faire –> Si vous recevez des lettres de refus, réconfortez-vous en pensant à tous les grands écrivains qui les ont collectionnées à leurs débuts. Dans son livre Écriture : Mémoires d’un métier, Stephen King raconte qu’il punaisait les siennes au mur de sa chambre. J.K. Rowling elle-même est connue pour avoir essuyé de nombreux refus pour Harry Potter. Voilà qui devrait vous aider à relativiser, et à continuer de croire en vous !

6. Passez à autre chose

« J’aurais pu passer chaque heure de chaque jour à discuter des personnages, de l’intrigue, des retournements de situation et des théories autour de Harry Potter avec les fans pendant les dix dernières années, mais comme je veux travailler sur de nouveaux projets, je tente de ne pas céder à la tentation trop souvent. »

J’avais envie de conclure cet article avec cette citation de J.K. Rowling. Je ne suis pas sûre qu’il s’agisse d’un conseil à proprement parler, mais je trouve ces quelques mots très inspirants.

Pourquoi ?

Quand on vient de terminer un roman, d’autant plus si on attend des retours d’éditeurs, on peut avoir tendance à stagner autour de ce projet, à réfléchir à ce qu’on a écrit, à guetter les réponses dans sa boite aux lettres … Ce qui est le meilleur moyen de rendre l’attente pénible, en plus de représenter une perte de temps.

A faire –> Corriger un roman est une longue étape cruciale. Mais, une fois que celle-ci est finie et que votre manuscrit est envoyé, laissez-le voler de ses propres ailes pour quelque temps. Restez dans le mouvement et envisagez de travailler sur un autre projet.

Les citations de cet article sont tirées d’une page (en anglais) publiée sur le site de J.K. Rowling ici

CADEAU BONUS

J’ai conçu pour vous 3 marque-pages affichant des citations inspirantes de J.K. Rowling 🙂

Emportez-les partout avec vous et glissez-les dans vos livres pour garder la motivation !

Pour télécharger gratuitement la version à imprimer (une fiche PDF en haute qualité), indiquez votre prénom et votre e-mail dans l’encadré ci-dessous, qui vous inscrira à ma newsletter (une fois par semaine, je vous présenterai le nouvel article « conseils d’écriture » publié sur mon blog)

Vous recevrez aussitôt le lien de téléchargement des marque-pages par e-mail, il ne vous restera plus qu’à les imprimer et les découper 😊

CADEAU BONUS
MARQUE-PAGES J.K. ROWLING
Entrez votre prénom et votre e-mail pour vous inscrire à ma newsletter et recevoir gratuitement les marque-pages
  Vos informations ne seront jamais divulguées à une tierce personne

Vous pourriez aussi aimer

  • Angélique le 13/12/2019 à 19 h 28 min

    Merci beaucoup pour tous ces conseils super intéressant !!!! 🙏🙂

    • Charlotte le 13/12/2019 à 19 h 57 min

      De rien contente que l’article t’ai plu 🙂 !

  • Parlons fiction le 13/12/2019 à 21 h 36 min

    Je savais que J. K. Rowling donnait des conseils d’écriture mais je ne m’étais jamais réellement penchée dessus.

    Une bonne découverte qui remotive ! Merci pour ton article 🙂

    • Charlotte le 15/12/2019 à 19 h 21 min

      Merci pour ton message ! Tu écris aussi ?

  • Élodie le 31/01/2020 à 17 h 12 min

    Merci beaucoup c’est intéressant je trouve

    • Charlotte le 01/02/2020 à 8 h 46 min

      De rien merci pour ton message 🙂