Écriture

5 leçons d’écriture tirées des Hauts de Hurle-Vent

06/07/2020

Ah, Les Hauts de Hurle-Vent ! Son paysage tourmenté, son étrangeté, son amour impossible, son déchaînement de haine et de vengeance … Le roman d’Emily Brontë a marqué les esprits au point de devenir l’un des plus grands classiques anglais.

Mais ça n’en reste pas moins un classique unique en son genre. Une lecture qui dérange, remue les tripes et ne laisse personne indifférent.

Comme Les Hauts de Hurle-Vent est un roman qui m’a marquée, j’ai décidé de le décrypter pour vous sous l’angle de l’écriture 😊

Alors, quelles leçons d’écriture tirer du récit troublant d’Emily Brontë ?

Préparez-vous à affronter le vent et le brouillard, je vous emmène dans l’un des coins les plus sauvages de l’Angleterre du 19ème siècle …

 

1. Utiliser le paysage comme reflet des émotions

Quand on évoque le roman d’Emily Brontë, on pense avant tout à son paysage emblématique : la lande anglaise brumeuse et balayée par les vents.

Il faut dire que le cadre hostile dans lequel se déroule l’histoire des Hauts de Hurle-Vent tient une place primordiale dans le récit, comme un personnage à part entière, à tel point qu’il a donné son nom au roman !

Et, si ce paysage tempétueux continue de fasciner les lecteurs d’aujourd’hui, c’est parce qu’il symbolise la violence des émotions vécues par les personnages. Il se pose en miroir des amours tumultueuses de Cathy et Heathcliff, puis de la vengeance de ce dernier.

Cette résonance apporte de la puissance à l’histoire, elle exacerbe les émotions du lecteur.

✍️ Conseil d’écriture : Vous aussi, symbolisez les émotions de vos personnages grâce au cadre dans lequel ils évoluent. Cela peut aller du simple détail (un papier peint qui s’effrite dans la maison d’un couple qui se sépare) à un paysage complet (une forêt dense pour symboliser un secret que tente de percer un personnage). Soyez inventif !

Cathy des Hauts de Hurle-Vent par Robert McGinnis

À lire aussi : Apporter du relief à ses descriptions de lieux

 

2. Faire apparaître le fantastique en filigrane

Fresque familiale et psychologique, Les Hauts de Hurle-Vent n’est pas à proprement parler un roman fantastique.

Et pourtant … La scène la plus connue du livre est celle du spectre de Cathy enfant, apparaissant à la fenêtre du narrateur. Plus loin, Heathcliff raconte qu’il a fait ouvrir le tombeau de sa bien-aimée, 17 ans après sa mort, pour découvrir que son corps était resté intact. Et, quand il meurt à son tour, certains villageois prétendent apercevoir les fantômes des amants maudits arpenter la lande …

Mais le surnaturel ne s’impose jamais dans le roman, il plane comme la brume sur Les Hauts de Hurle-Vent.

Après tout, lorsqu’il a cru voir le fantôme à la fenêtre, le narrateur était somnolant. Quant à la légende de la lande hantée, elle pourrait s’expliquer par le paysage embrumé et l’imagination trop fertile des villageois. Enfin, les propos d’Heathcliff ouvrant le tombeau de Cathy pourraient être ceux d’un homme que le chagrin a rendu fou. Ces touches de fantastique peuvent aussi être lues comme le symbole de l’amour qui survit à la mort …

Quoi qu’il en soit, ce fantastique à peine esquissé rend l’ambiance des Hauts de Hurle-Vent d’autant plus troublante et fascinante.

✍️ Conseil d’écriture : Si l’expérience vous tente, introduisez subtilement le surnaturel dans votre histoire, tout en conservant une certaine ambiguïté. Cet homme est-il fou ou poursuivi par une créature invisible (Le Horla de Maupassant) ? Cet hôtel est-il hanté ou est-ce la famille qui y vit qui a perdu les pédales (Shining de Stephen King) ? Laissez planer le doute !

Le fantôme de Cathy à la fenêtre par Kelleybean86

 

3. Mettre en scène un amour impossible

Que serait le roman d’Emily Brontë sans l’amour mythique de Cathy et Heathcliff ?

Il faut dire que l’amour impossible est un thème hautement romanesque. Il suscite des émotions intenses et accroche bien plus le lecteur qu’une romance guillerette ! Emily Brontë n’est d’ailleurs pas la première à explorer avec succès la puissance des amours tragiques (Tristan & Yseult, Roméo & Juliette …)

Torturé et changeant comme un ciel d’orage, l’amour que vivent Cathy et Heathcliff est le pivot du roman, il entraîne dans son tourbillon destructeur tous les personnages sur deux générations.

Même s’il est plus souvent suggéré qu’assumé (il ne faut pas s’attendre à une romance), c’est autour de cet amour sauvage que s’articule le livre. Qu’il s’agisse de l’enfance des personnages aux Hauts de Hurle-Vent, ou de la vengeance qu’Heathcliff mettra en place une fois Cathy mariée à un autre, leur relation est au centre du récit.

L’ambivalence entre beauté et noirceur, si caractéristique du roman d’Emily Brontë, repose aussi sur cet amour tourmenté.

✍️ Conseil d’écriture : Racontez un amour impossible pour injecter de l’émotion et du conflit à votre roman ! Notons que, même à notre époque, une infinité d’obstacles peuvent empêcher un amour de s’épanouir : la maladie (Nos étoiles contraires de John Green), les problèmes sociaux (Eleonor & Park de Rainbow Rowell), un passé commun lourd à porter (Songe à la douceur de Clémentine Beauvais) …

 

4. Exploiter les ressorts narratifs de la vengeance

La vengeance est un classique en littérature, c’est un thème intemporel. On la retrouve sous des formes très variées dans des romans comme Le Comte de Monte-Cristo (Dumas), Les liaisons Dangereuses (Laclos) ou même Moby Dick (Melville) !

La vengeance est un motif narratif puissant car elle permet de décortiquer l’âme humaine (Pourquoi le personnage veut-il se venger ?) et de créer du suspense (Va-t-il y parvenir ?) mais aussi de mettre en place une intrigue bien calibrée (Quel est son plan ?)

Et dans le cas bien particulier d’Heathcliff : Mais jusqu’où va-t-il aller ? Quand va-t-il enfin s’arrêter ?

Car, dans Les Hauts de Hurle-Vent, la vengeance s’exprime par un déchaînement de haine qui met mal à l’aise. La colère d’Heathcliff le consume tant que rien ne peut l’assouvir, et, quand il commence à s’en prendre aux descendants innocents de ceux qui l’ont fait souffrir, le lecteur n’espère qu’une chose : qu’il cesse enfin !

✍️ Conseil d’écriture : Si vous écrivez une histoire de vengeance, explorez le passé du personnage, et surtout ce qui l’a poussé à vouloir se venger. Quelles épreuves a-t-il traversées, quelles souffrances a-t-il vécues ? Cet aspect est primordial pour créer un personnage complexe et instaurer une dualité victime/bourreau intéressante.

Heathcliff par Kyla79

À lire aussi : Comment créer un méchant crédible ?

 

5. Privilégier l’intensité à la tiédeur

Ce qui frappe le plus, à la lecture du roman d’Emily Brontë, c’est la violence qui s’en dégage. Le climat des Hauts de Hurle-Vent est malsain et dérangeant, mais magnétique.

Une vengeance excessive, une passion meurtrière, l’ambivalence entre amour et haine … Les Hauts de Hurle-Vent est une plongée dans la folie et les vices de l’âme humaine.

Emily Brontë réussit d’ailleurs le tour de force de garder le lecteur aimanté à son livre sans que les personnages soient attachants. Entre l’égocentrique Cathy, le féroce Heathcliff ou le terne Edgar (et j’en passe), la plupart des personnages sont insupportables.

Par contre, ils ne laissent pas indifférent !

L’intensité, quitte à ce qu’elle s’exprime dans la noirceur, est le parti pris qui a fait des Hauts de Hurle-Vent un roman dont on se souvient. Le récit d’Emily Brontë est sans concession. Pas de demi-mesure ici, c’est une expérience de lecture à la fois éprouvante et marquante.

✍️ Conseil d’écriture : Ne soyez pas tiède par peur de déplaire. Montrez les défauts de vos personnages, laissez-les agir de façon excessive quand c’est nécessaire, et dépeignez leurs facettes les plus sombres … Un personnage intense marque plus les esprits qu’un héros tiède.

 

Et voilà pour ce premier classique passé au crible sous l’angle de l’écriture. C’est un nouveau genre d’articles que j’expérimente ici, dites-moi si ce format vous plait et j’en ferai d’autres !

Portez-vous bien 🤗

À lire aussi : 7 façons d’exprimer les émotions de vos personnages

FICHE CADEAU

J’ai réuni pour vous 7 conseils d’écriture donnés par de grands auteurs fantasy : Philip Pullman, Robin Hobb, J.R.R. Tolkien, J.K. Rowling, Neil Gaiman, Ursula K. Le Guin et George R.R. Martin 🙂

Téléchargez la fiche gratuitement en inscrivant votre prénom et votre e-mail dans l’encadré juste en-dessous, qui vous inscrira à ma liste e-mail (une fois/semaine, je vous préviendrai de la sortie du nouvel article « conseils d’écriture » publié sur mon blog).

Vous recevrez aussitôt le lien de téléchargement de la fiche par e-mail.

CADEAU BONUS
FICHE CONSEILS D'AUTEURS FANTASY
Entrez votre prénom et votre e-mail pour vous inscrire à ma newsletter et recevoir gratuitement la fiche Conseils d'auteurs fantasy
  Vos informations ne seront jamais divulguées à une tierce personne

Vous pourriez aussi aimer

6 Commentaires

  • Répondre Patrick le 06/07/2020 à 14 h 10 min

    Excellent article continuez merci à vous
    Patrick

    • Répondre Charlotte le 06/07/2020 à 15 h 29 min

      Merci pour votre message Patrick 🙂 !

  • Répondre Sandra le 06/07/2020 à 21 h 41 min

    Bonsoir,
    C’est un excellent article, je n’ai pas lu le roman mais votre analyse donne envie de le lire ! J’aime beaucoup les ambiances sombres et les sentiments exacerbés, je vous remercie pour votre travail qui me fera certainement découvrir un bon classique 😉
    Je vous donnerai mon avis dessus !
    À bientôt

    • Répondre Charlotte le 07/07/2020 à 12 h 39 min

      Merci beaucoup Sandra ! N’hésitez pas à revenir partager vos impressions ici après l’avoir lu 😊

  • Répondre Guylaine le 08/07/2020 à 13 h 17 min

    Un très bel article qui nous plonge vraiment dans l’œuvre. Cette nouvelle rubrique me plaît beaucoup.

    • Répondre Charlotte le 08/07/2020 à 14 h 58 min

      Merci Guylaine, contente que la nouvelle rubrique te plaise 🤗

    Laisser un commentaire