Écriture

Écrire plusieurs intrigues entremêlées dans un roman

06/06/2022

Aujourd’hui nous allons parler de structure romanesque. Et plus particulièrement de la manière dont on peut entremêler différentes intrigues pour écrire une histoire riche.

En tant que lectrice, j’aime beaucoup ce mécanisme. Certains de mes romans préférés exploitent ce ressort, comme Le Trône de Fer ou Les Aventuriers de la Mer. J’ai donc eu envie de tisser moi aussi des intrigues multiples en écrivant Le Royaume sans Ciel, mon roman fantasy mêlant plusieurs réécritures de contes dans un même univers … Cela m’a donné du fil à retordre, mais j’ai trouvé ce travail passionnant !

Je vais partager avec vous mon point de vue sur le sujet des intrigues multiples. Voyons ensemble comment entremêler efficacement les fils de nos histoires 🧐

💡 Ce type de projet mérite un temps de réflexion préalable. Avant de vous lancer tête baissée dans l’écriture de votre roman, prenez du recul et posez-vous quelques questions sur la portée de votre futur récit. Quelles relations entretiendront les différentes intrigues entre elles ? Y aura-t-il une intrigue principale et des secondaires, ou des arcs parallèles équilibrés ? Qu’est-ce qui les liera ? Comment les harmoniser et faire résonner leurs thématiques ?

Complexe mais compréhensible

Multiplier les intrigues est un projet délicat qui demande de trouver un certain équilibre pour ne pas perdre son lecteur. Ne cherchez donc pas à compliquer votre trame juste pour obtenir un récit plus dense !

L’idée est plutôt de travailler sur l’enchevêtrement de ces intrigues pour que le rendu soit fluide et simple. Faites en sorte que la lecture de votre roman ressemble à un voyage agréable, pas à un casse-tête 🤯.

✍️ Que votre intrigue soit unique ou multiple, il faut avant tout qu’elle soit bien construite. Ne superposez plusieurs intrigues que si l’ensemble se tient bien.

Intrigues secondaires ou parallèles ?

Voici une distinction importante à faire dès le départ, car d’elle dépendront vos choix narratifs futurs.

Une intrigue principale et des intrigues secondaires

Ici, les sous-intrigues sont de moindre importance, mais elles viennent habiller et enrichir la principale. Certaines intrigues secondaires font avancer la centrale, d’autres servent uniquement à caractériser les personnages … Quoi qu’il en soit, c’est un ressort essentiel qui apporte profondeur et richesse au roman.

Exemple : Dans Harry Potter, les histoires de cœur des adolescents ne sont pas essentielles dans la lutte contre Voldemort, mais elles donnent du réalisme et de l’émotion au récit.

À lire aussi : Qu’est-ce qui rend le monde de Harry Potter si captivant ?

Des intrigues parallèles

Parfois, les diverses intrigues sont sur un pied d’égalité. Elles ont toutes la même importance dans l’histoire, qui présente ainsi plusieurs héros. Souvent, le lecteur choisit son chouchou selon ses goûts et ses affinités.

Notons que c’est un schéma assez délicat à écrire, il est plus simple de choisir un seul héros et de dérouler sa trajectoire, plutôt que d’en entremêler plusieurs ! Mais, bien menées, ces trames sont captivantes.

Citons Le Trône de Fer : dans un monde fantasy, une guerre est vécue par des points de vue différents. Les événements se déroulent aux quatre coins du globe, avec un point d’accroche commun : qui finira par monter sur le trône ? Ainsi, nous suivons aussi bien les aventures de Ned Stark, seigneur du Nord contraint de rejoindre la capitale, que celles de Daenerys, princesse exilée à l’autre bout du monde.

💡 Cette structure est d’autant plus intéressante qu’elle nous permet d’appréhender un univers sous différents angles, de le percevoir dans toute son ampleur. Riche et plein de relief, comme en 3D, le monde du roman n’est pas limité par le point de vue unique d’un personnage.

À lire aussi : Les conseils d’écriture de George R. R. Martin

✍️ Ici, il faudra écrire les diverses intrigues de manière à construire un ensemble harmonieux. Si vous faites ce choix narratif, attention à équilibrer ces intrigues pour que l’une d’elles ne prenne pas le dessus sur les autres ! Et ne les multipliez pas trop, pour ne pas perdre le lecteur.

La nécessité d’une cohérence

Il ne s’agit pas de superposer des intrigues qui n’ont rien à voir les unes avec les autres. Pour que le récit soit accrocheur, il faut qu’un fil conducteur les relie. Il peut s’agir :

  • D’un même univers. Dans Les Aventuriers de la Mer, l’univers maritime fantasy dépend par Robin Hobb est extraordinaire, avec ses rivages mystérieux, ses créatures marines et ses bateaux dotés de vie … C’est surtout cet univers qui fait le lien entre les différentes histoires vécues par les personnages.
  • D’une résonance thématique. On peut jouer avec les thèmes abordés, en les mettant en parallèle dans les différentes intrigues. Ainsi, la même symbolique peut être présente partout. Elle apportera une unité profonde à l’histoire. Il est aussi possible de faire coïncider les moments forts vécus par chaque héros, pour qu’ils surviennent en même temps.
  • Des liens entre les personnages. Bien souvent, même s’ils vivent des aventures différentes, les personnages des intrigues multiples sont liés. Au début du Trône de Fer, la famille Stark est réunie. Au fil des tomes, elle explose, et nous suivons ses différents protagonistes aux quatre coins du monde.

✍️ N’hésitez pas à utiliser plusieurs de ces ressorts pour renforcer votre fil conducteur. Plus il y aura de résonance entre vos intrigues, mieux ce sera.

Des points de croisement

Les moments les plus gratifiants des intrigues multiples sont ceux où les fils s’entrecroisent. C’est, par exemple, la rencontre fortuite entre le héros de la première intrigue et celui de la deuxième. Ou encore lorsqu’un un événement s’étant produit dans l’une des intrigues a des conséquences sur une autre.

Ces points de croisement sont hautement satisfaisants pour le lecteur, qui jubile quand tout s’articule et se recoupe. Si ce processus a lieu lors du climax, cela rend ce moment phare d’autant plus puissant !

À lire aussi : Écrire le climax de son roman

💡 Pensez aux personnages secondaires ou aux antagonistes, qui peuvent parfois naviguer d’une intrigue à l’autre et créer des liens entre elles.

✍️ Ces ponts entre les intrigues se travaillent en amont de l’écriture du roman, pour qu’ils semblent logiques sans tomber comme un cheveu sur la soupe. Cela nous mène à la dernière partie de cet article : le plan.

Un plan pour coordonner les intrigues

Plus encore que les autres romans, ceux comportant des intrigues multiples nécessitent d’être planifiés. Il va falloir jouer avec la structure, ce qui est difficile en improvisant ! Un plan peut vous permettre d’anticiper :

  • L’harmonie générale de l’histoire
  • La cohérence de l’évolution des intrigues
  • Leurs points de croisement
  • La synergie de leur montée en puissance vers le climax


✍️ Pour y voir plus clair, créez un schéma sur une longue feuille de papier. Inscrivez-y vos différentes intrigues, parallèles les unes aux autres, sous forme de frises. Utilisez des fils ou des bouts de scotch colorés pour marquer les ponts entre les intrigues. Rien n’est plus parlant qu’un bon vieux schéma !

Que pensez-vous des romans aux intrigues entremêlées ? Aimez-vous en lire ou en écrire ?

Pour en savoir plus sur la construction d’une intrigue prenante, découvrez mon kit « Écrivez une intrigue captivante pour votre roman ». Il contient un guide numérique de 42 pages pour vous apprendre à tenir vos lecteurs en haleine + des fiches pour appliquer ces notions à votre roman !

Liens de partage

Vous pourriez aussi aimer

9 Commentaires

  • Répondre Stéphanie le 06/06/2022 à 11 h 18 min

    Super, l’idée des frises en parallèle pour visualiser l’avancée des différentes intrigues et les ponts entre elles ! Je vais l’utiliser cette semaine ! Merci !

    • Répondre Charlotte le 09/06/2022 à 10 h 09 min

      Merci ! J’espère que cette astuce va t’aider à coordonner tes intrigues 😉

  • Répondre Judith le 06/06/2022 à 19 h 07 min

    J’attendais depuis quelques temps un article sur ce sujet et il arrive pile quand j’en ai le plus besoin.
    Dans mon roman, j’ai une intrigue principale avec une capitale coupée entre le « monde des riches » et le « monde des pauvres » et une fille amoureuse d’un mec dans chaque monde. Au début de mon intrigue les deux mondes sont assez manichéens mais petit à petit, j’au ajouté plein d’intrigues secondaires qui font qu’on se rend compte petit à petit que c’est pas si simple… Et toutes ces intrigues sont reliées par mon héroïne qui, sans trop s’en rendre compte, relie tout le monde !
    Le problème c’est que maintenant que je me rapproche de ma fin, je me demande bien comment je vais pouvoir refermer toutes ces sous-intrigues ! (Et c’est là que je me dis que le plan pourrait être utile mais j’y suis complètement allergique !)
    Sinon, je trouve ton article très bien fait comme toujours et très clair…
    Perso, en histoire avec plein d’intrigues parallèles, j’aime aussi beaucoup le Trône de Fer et Les Chevaliers d’Emeraude (même si ça m’a parfois donné des mots de têtes avec toutes ces intrigues)… et ton livre aussi que je viens enfin de finir !

    • Répondre Charlotte le 09/06/2022 à 10 h 14 min

      Merci pour ton message Judith, j’espère que tu as aimé ta lecture 😊. C’est une bonne idée d’ajouter des sous-intrigues pour révéler la profondeur et la complexité de ton univers. Et super pour ta héroïne qui relie le tout ! Concernant les sous-intrigues que l’on a du mal à clore à la fin, c’est une difficulté courante et c’est vrai qu’il vaut mieux éviter de les laisser inachevées. Si tu as du mal avec la planification, ça peut aussi se retravailler en réécriture, dans le second jet par exemple. En général on dit que moins on a préparé son roman en amont, plus le travail de réécriture est conséquent. Certains auteurs préfèrent travailler comme ça, c’est notamment le cas de Stephen King.

  • Répondre JOEL le 09/06/2022 à 11 h 49 min

    Bonjour, l’occasion aujourd’hui de dire que j’apprécie la clarté de ton blog. J’y puise des infos et surtout des rappels toujours utiles. Cet article tombe bien . Il me confirme l’intérêt de ce que j’étais en train de préparer pour un prochain roman. Merci et à bientôt.

    • Répondre Charlotte le 14/06/2022 à 9 h 03 min

      Bonjour Joel, merci pour ce message !

  • Répondre Mémé le 16/07/2022 à 22 h 31 min

    Bonjour !
    Tout d’abord, merci beaucoup pour cet article ! C’est la première fois que je tombe sur ce site et il est génial ! Tout est très clair, instructif, agréable…

    J’avais une question : j’ai le cas d’une histoire où deux intrigues parrallèles se produisent. Grossièrement, c’est l’histoire d’une grande sœur et son petit frère liés comme les doigts de la main qui sont séparés, dans un monde magique (plus des intrigues d’enquête, de politique et de magie, mais elles sont secondaires). Et au fur et à mesure qu’ils évoluent chacun en essayant de retrouver l’autre, ils s’opposent de plus en plus.

    Mon problème est le suivant : si au début, les deux intrigues sont liées parce qu’ils sont frère et sœur, elles évoluent très vite très différemment. Et on vient vite à deux histoires qui n’ont vraiment rien à voir. L’une doit résoudre un meurtre, l’autre essaie de gravir les échelons de là où il se trouve… Même si là, comme ça, on ne dirait pas, les intrigues ne se mêlent vraiment pas jusque très tard.
    Donc j’ai vraiment peur d’ennuyer le lecteur, qu’il ne se sente investi que dans une des intrigues et que l’autre l’ennuie… (Voire pire, que les deux le lassent).

    Tu aurais des conseils ?

    Merci et prends soin de toi !

    • Répondre Charlotte le 20/07/2022 à 16 h 52 min

      Merci beaucoup 🙂
      Ton histoire a l’air chouette !
      Pour garder l’intérêt de ton lecteur, tu peux travailler tes intrigues sous plusieurs angles : suspense, rythme, dynamisme des scènes, implication émotionnelle du lecteur avec les héros … Voir mon kit d’écriture « intrigue captivante » ici
      Je pense aussi qu’il te sera utile de « lier » tes intrigues pour que la sauce prenne, notamment grâce aux quelques conseils que je donne dans cet article : tu peux faire résonner leurs thématiques et symboliques, faire coïncider leurs moments forts, créer des points de croisement entre tes deux intrigues …
      Bonne écriture à toi !

      • Répondre Mémé le 24/07/2022 à 1 h 59 min

        Merci beaucoup !
        Oui, je vais aller voir ça ! Tu m’aides beaucoup !

        Merci encore et courage dans ce que tu fais !

    Laisser un commentaire