Écriture

Écrire un roman historique

18/04/2022

Aujourd’hui, je vous emmène découvrir le monde captivant du roman historique !

À la fois immersif, distrayant et instructif, ce genre littéraire n’a pas son pareil pour nous dépayser 🚂

Qu’il soit question de Préhistoire, de Grèce antique ou de Révolution française, quel lecteur aguerri n’a jamais apprécié l’incroyable saut dans le temps que nous procurent les bons romans historiques ?

Si ce genre littéraire vous plaît, et que vous avez envie d’en écrire à votre tour, cet article est pour vous : il pose les bases nécessaires à l’écriture d’un roman historique.

Mais tout d’abord, rappelons que le roman historique n’est pas un documentaire … Il se définit plutôt comme « la fiction dans les faits ». En d’autres termes, écrire un roman de ce type revient à inventer une histoire imaginaire (ou du moins romancée) qui se déroule dans un cadre ayant, lui, bel et bien existé.

Passons au vif du sujet : comment écrire un roman historique digne de ce nom ?

Se documenter pour écrire un roman historique

Voici la grande spécificité du roman historique : si vous voulez en écrire un, il faudra vous documenter sur la période dont vous allez parler ! C’est un genre qui demande une grande précision, et donc de faire des recherches approfondies.

Cette rigueur est primordiale, car les lecteurs de romans historiques sont souvent férus d’Histoire et sauront percevoir les erreurs potentielles de votre texte. Et s’ils ne le sont pas, ils risquent d’être induits en erreur par votre récit, car le roman historique est censé retranscrire un cadre réel … même si l’aventure qui s’y déroule ne l’est pas.

Si vous écrivez un roman historique, faire des recherches vous permettra aussi de déployer une ambiance riche, grâce à un environnement d’époque précis et détaillé. C’est justement cette immersion dans le passé qui fait tout le charme de ce genre littéraire.

💡 Sans oublier que ces recherches préalables peuvent enrichir la construction de l’intrigue en vous donnant de nouvelles idées !

✍️ Écrivez un roman historique sur une époque qui vous passionne. Cette documentation vous prendra un peu de temps, alors autant aimer la période que vous allez choisir.

Cibler ses recherches afin de ne pas se perdre

Se documenter sur une période historique devient vite chronophage. L’Histoire est extrêmement dense, et la tâche peut paraître sans fin ! D’où l’intérêt de cadrer ce travail pour en venir à bout sans se perdre dans un gouffre d’informations.

Voici quelques points sur lesquels vous pouvez concentrer les recherches préalables à l’écriture de votre roman historique :

  • La période précise que vous voulez aborder
  • Les lieux où se déroulera l’histoire
  • Le régime politique et les lois générales
  • Les événements ayant marqué cette époque
  • Les figures historiques de cette période
  • Les coutumes et la façon de vivre des gens

J’attire votre attention sur ce dernier point, qui est primordial dans l’écriture d’un récit historique. Puisqu’un roman décrit une tranche d’existence d’un ou plusieurs personnages, vous devez connaître leur mode de vie. Nourriture, armes, vêtements, loisirs … ces petits détails font vivre le roman historique, alors pensez-y.

⚠️ Attention à la classe sociale : il y a plusieurs siècles, les gens de milieux différents ne mangeaient et ne s’habillaient pas du tout de la même manière ! Même leur quotidien était fondamentalement différent. Ciblez vos recherches sur la classe sociale concernée par votre histoire.

✍️ Prenez des notes en catégorisant les informations afin de vous y retrouver facilement ensuite, lors de l’écriture de votre roman, quand vous aurez besoin d’une précision (Quels vêtements ce quidam porte-t-il pour aller pêcher ? Quel accompagnement sert-on à la reine avec le thé ?)

Adapter la vision des personnages à leur époque

Quand on crée des personnages pour son roman, on a tendance à leur attribuer nos valeurs et notre vision du monde … C’est un réflexe à corriger, surtout dans le cadre du roman historique.

Si vous construisez votre héros en vous basant sur notre réalité actuelle, il ne sera pas crédible. Ne faites pas d’anachronisme dans la construction de vos personnages !

Cela demande un effort, mais c’est nécessaire (et intéressant) : sortez de votre carcan de contemporain du 21e siècle. Tentez de voir le monde à travers les yeux d’un individu appartenant à la période historique que vous abordez dans votre roman.

✍️ Étudiez les mœurs de l’époque, notamment en fonction de la classe sociale de vos personnages : quels étaient les courants de pensée de l’époque, les croyances, les avancées scientifiques ? Quelle était la place de la religion ? Comment le quotidien des gens façonnait-il leur état d’esprit ?

💡 Selon la période abordée dans votre roman historique, il peut y avoir des divergences de point de vue sur les événements qui s’y sont déroulés. Avant d’écrire, tâchez donc de vous positionner. Si deux partis s’affrontent, choisissez celui que va incarner votre héros.

À lire aussi : Écrire une scène de combat

Distiller les informations tout au long de votre roman historique

Lors de vos recherches préalables, vous allez emmagasiner une grande quantité d’informations sur la période couverte par votre roman historique. Celles-ci vous serviront à créer un cadre fidèle à l’époque, mais attention à ne pas trop en faire !

Si la documentation est essentielle, il faut aussi savoir que certaines de vos recherches ne serviront … à rien. Autrement dit, elles ne seront pas réutilisées dans votre roman. Car le risque, à vouloir placer tout ce que l’on sait dans un récit, c’est de le surcharger et de le rendre indigeste.

Ne transformez pas votre livre en manuel scolaire. N’oubliez pas qu’un roman, même historique, doit avant tout se baser sur une intrigue prenante et des personnages que l’on a envie de suivre.

✍️ Ne découragez pas votre lecteur et évitez :

  • La surabondance de termes inconnus. Un mot suranné par-ci par-là pose l’ambiance et permet à votre lecteur d’apprendre des choses. Mais en mettre trop freine la lecture et l’immersion dans le récit. Si le lecteur doit se munir d’un dictionnaire pour s’y retrouver, il risque d’abandonner votre roman
  • Les descriptions sur des pages et des pages, pour montrer que l’on s’est bien renseigné sur la disposition d’une salle du trône ou sur l’architecture d’une église gothique … Le piège du « trop-plein » est notamment à éviter au début du roman, qui est justement censé entraîner le lecteur dans la dynamique du récit ! Dépeignez l’ambiance mais sans être lourd. Et répartissez subtilement vos informations tout au long de l’histoire.
  • Les dialogues incompréhensibles, car fidèles aux dialectes des habitants d’une région à une époque lointaine. Le lecteur ne devrait jamais avoir à fournir de gros efforts pour comprendre votre histoire.

Et voilà pour cette chronique sur l’écriture d’un roman historique. Est-ce un genre qui vous tente ?

Pour en savoir plus sur la construction d’une intrigue prenante, découvrez mon kit « Écrivez une intrigue captivante pour votre roman ». Il contient un guide numérique de 42 pages pour vous apprendre à tenir vos lecteurs en haleine + des fiches pour appliquer ces notions à votre roman !

Liens de partage

Vous pourriez aussi aimer

4 Commentaires

  • Répondre LEY le 18/04/2022 à 19 h 25 min

    Un des problèmes essentiels demeure l’accès aux documents d’époque. L’accès à certains documents de la bibliothèque nationale exige une accréditation. Sans parler des difficultés pour un auteur vivant en province. QUelles sont vos solutions?

    • Répondre Charlotte le 01/05/2022 à 20 h 27 min

      Bonjour ! Je suis désolée mais ce n’est pas un sujet que je maîtrise, je n’ai pas de solutions à vous apporter …

  • Répondre JUDITH le 18/04/2022 à 21 h 06 min

    Pour un projet que je mène un peu en parallèle de mon vrai roman (quand ça me prend quoi), je dois faire des recherches sur plus de 20 ans d’histoire dans le monde entier (en fait je sais même pas trop où puisque je liste les guerres par années sur 20 ans) et franchement, c’est vraiment le bazar tout ça ! Surtout que l’histoire de France ou des pays frontaliers est bien documentée sur internet mais celle du Suriname dans les années 1970, ça devient vite plus galère !

    • Répondre Charlotte le 01/05/2022 à 20 h 27 min

      Je comprends, ça doit être difficile de s’y retrouver ! J’imagine que dans ce cas, il faut vraiment bien organiser et catégoriser ses recherches 😉

    Laisser un commentaire